Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Le Conseil européen de la recherche (ERC) tient ses séances en Suisse

    Bern (ots) - Le FNS saisit l'occasion pour une rencontre avec l'ERC et les universités suisses

    Depuis 2007, des projets scientifiques en recherche libre sont encouragés au niveau européen. Le Conseil européen de la recherche (ERC), compétent en la matière, siège actuellement en Suisse à l'invitation du Secrétariat d'État à l'éducation et à la recherche. Il a rendu visite au Fonds national suisse (FNS) dans l'optique d'un échange mutuel. Le FNS salue l'élargissement de la plate-forme concurrentielle dans la recherche de pointe européenne et voit dans l'encouragement de l'ERC un précieux complément à ses propres efforts.

    Du 1er au 3 juillet 2008, le Conseil scientifique de l'ERC se réunit dans les locaux du FNS à Berne. Composé de 22 personnalités scientifiques, dont le Prix Nobel suisse Rolf Zinkernagel, il est dirigé par le Grec Fotis Kafatos. Il est chargé de définir la stratégie de l'ERC, les instruments d'encouragement et le processus d'évaluation, ainsi que la communication avec la communauté scientifique. Fondé en 2007, l'ERC vise à renforcer la place scientifique européenne face aux États-Unis, au Japon et aux pays émergents tels que la Chine et l'Inde, et contribuer ainsi à relever les défis auxquels l'Europe devra faire face dans un proche avenir.

    Le FNS invite au dialogue Le FNS a profité de la présence de l'ERC en Suisse pour organiser une rencontre avec son homologue européen. Le 1er juillet, il a invité à Berne des représentants d'organisations suisses actives dans la politique et l'encouragement de la recherche pour un dialogue avec l'ERC. Deux thèmes importants ont été au centre des discussions entre représentants de l'ERC, des universités et du FNS: d'une part, la position de la place scientifique suisse au sein de l'espace européen de la recherche, d'autre part le positionnement de l'encouragement national par rapport à la création de l'ERC. À cet égard, Fotis Kafatos, Président du Conseil scientifique de l'ERC, s'est exprimé en ces termes: "Le taux de réponse très élevé de la première mise au concours des ERC Starting Grants, tout comme nombre d'initiatives nationales visant à honorer et soutenir les premiers bénéficiaires témoignent d'un immense enthousiasme pour l'ERC. Je suis impressionné par le succès de la Suisse dans cette première mise au concours. Il démontre non seulement l'excellent niveau de la recherche helvétique, mais aussi le fait que la Suisse offre les opportunités, l'environnement et les conditions nécessaires pour attirer les meilleurs chercheurs indépendamment de leur nationalité." De plus, il a noté que les "systèmes de recherche nationaux visent à offrir un environnement stable et stimulant aux étudiants et chercheurs les plus talentueux à tous les stades de carrière. Ceux-ci peuvent développer leurs connaissances et créativité et ainsi être compétitifs. En tant qu'institution d'encouragement de la recherche de pointe européenne par des standards internationaux, l'ERC rehaussera les attentes, la visibilité et l'excellence. Il renforce ainsi les efforts nationaux pour établir et développer les capacités de recherche."

    Il est important d'avoir une large plate-forme de concurrence Dès le début, le FNS a salué la création de l'ERC. «Dans notre petit pays, il est important, pour l'élite de nos chercheurs et notre système d'encouragement, de disposer d'une plate-forme concurrentielle suffisamment large pour permettre de se comparer aux autres», a souligné Dieter Imboden, Président du Conseil de la recherche du FNS. Ce dernier insiste sur le maintien du principe de subsidiarité, à savoir de garder un encouragement au niveau le plus proche possible des scientifiques: «Concernant les mesures structurelles pour l'encouragement de la recherche et des personnes, les acteurs connaissant les situations nationales ou locales doivent rester prioritaires.» Le FNS ne voit donc pas dans la création de l'ERC une concurrence à son offre d'encouragement au niveau national, mais au contraire un complément judicieux à celle-ci et une chance à saisir pour l'encouragement de la recherche de haut niveau.

    Les chercheurs suisses se distinguent La première mise au concours des «ERC Starting Grants» en 2007 a montré que la recherche suisse pouvait se mesurer à ses voisins européens: sur les 300 subsides (grants) alloués en mars par l'ERC, 15 ont été attribués à des chercheurs helvétiques, soit un taux de réussite nettement supérieur aux autres pays européens.

    Pour conclure la manifestation, le Secrétaire d'État à l'éducation et à la recherche, Mauro Dell'Ambrogio, a félicité personnellement les «grantees» présents de ce grand succès pour la place scientifique suisse. L'échange entre l'ERC et les représentants de la politique et de l'encouragement de la recherche se poursuivra ce soir par un repas à l'invitation du Secrétaire d'État.

    Des images peuvent être téléchargées sur http://gallery.mac.com/markussenn > "SNF 1.7.2008" > Name: snf / Passwort: PHOTOS

    Le texte de ce communiqué de presse est disponible sur le site Internet du Fonds national suisse: http://www.fns.ch > Médias > Communiqués de presse

Contact: Fonds national suisse (FNS) Service de presse et d'information Kathrin Sterchi Wildhainweg 3 CH-3001 Berne Tél.: +41 (0)31 308 23 87 e-mail: ksterchi@snf.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: