Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Giuliano Bonoli reçoit le Prix Latsis National 2007

Berne (ots) - L'avenir de l'Etat social Le Prix Latsis national 2007 est attribué au politologue Giuliano Bonoli, qui enseigne les politiques sociales à l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) à Lausanne, et qui s'est fait connaître en Europe par ses études comparatives sur le rôle de l'Etat social. Le Prix Latsis national, doté de 100 000 francs, est attribué par le Fonds national suisse (FNS) sur mandat de la Fondation Latsis à Genève. Les systèmes de sécurité sociale européens se trouvent dans une délicate phase de transition. L'âge d'or qui a suivi la Deuxième Guerre mondiale est révolu: cette période a conduit à un élargissement de l'Etat-providence aux personnes âgées, malades ou marginalisées. Aujourd'hui, la majorité des Etats est confrontée à deux défis majeurs: d'un côté à un monde du travail marqué par le chômage de longue durée et des conditions d'emploi incertaines, de l'autre à un vieillissement démographique menaçant le financement de l'Etat social. Comment le monde politique doit-il faire face à ces défis ? Telle est la question sur laquelle s'est penchée Giuliano Bonoli dans ses études comparatives à caractère historique sur divers systèmes d'Etat-providence européens. Ses recherches, qui ont largement retenu l'attention au niveau international, valent aujourd'hui à ce spécialiste en sciences sociales de se voir décerner le Prix Latsis 2007. Décerné par le FNS sur mandat de la Fondation Latsis, ce prix doté de 100’000 francs récompense des chercheuses et des chercheurs de moins de 40 ans et est considéré comme l'une des distinctions scientifiques les plus renommées de Suisse. Né en 1968, Giuliano Bonoli a étudié aux Universités de Genève, de Leeds et de Kent (Grande-Bretagne). Il est actuellement titulaire de la chaire de politiques sociales à l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) à Lausanne, ainsi que chargé de cours à l'Institut européen de l'Université de Bâle. Pour une politique étatique de l'investissement social Le politologue tire la conclusion suivante de ses recherches menées notamment en Suisse, en Allemagne, en Italie et en Angleterre: l'Etat social traditionnel doit être remanié s'il veut encore, ces prochaines décennies, garantir la cohésion sociale des démocraties occidentales. Au-delà de son affaiblissement, désiré par le néolibéralisme, ou au contraire de la préservation conservatrice de ses acquis, Giuliano Bonoli propose une troisième voie, celle d’une politique étatique de l'investissement social. Il entend par là la combinaison d'une économie concurrentielle et d'un Etat social fort, telle qu'elle existe depuis longtemps et de façon exemplaire dans les pays scandinaves. Pour la Suisse, cela signifie que l'Etat doit à la fois favoriser une économie concurrentielle, la possibilité de concilier activité professionnelle et vie de famille, viser un recul du chômage et l'intégration des immigrants. Une offre adéquate de structures d'accueil extrafamilial ou une politique de réinsertion professionnelle tenant compte du marché sont des exemples concrets de politique d'investissement social. Plus les personnes intégrées au processus de production seront nombreuses, plus les chances augmenteront de pouvoir continuer à financer l'Etat social, estime Bonoli. Pour Giuliano Bonoli, la Suisse reste dans une situation confortable en comparaison européenne. Le marché du travail y est moins agité par les crises que dans d'autres pays, et son système de retraite basé sur deux piliers se distingue par une relative stabilité. Des réformes s'avèrent toutefois inévitables: si l’on veut renforcer l'investissement social, il est souhaitable que la Confédération se voit confier plus de compétences de régulation du marché du travail et de politique sociale. Cela suppose toutefois de repenser le fédéralisme suisse. La remise du Prix Latsis aura lieu le 10 janvier 2008 au Rathaus de Berne. Un portrait en haute résolution de Giuliano Bonoli peut être téléchargé sur: http://www.snf.ch > F > Médias > Communiqués de presse Coordonnées du lauréat: Prof. Giuliano Bonoli Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) Route de la Maladière 21 CH-1022 Chavannes-près-Rennes tél. +41 (0)21 557 40 90 e-mail: giuliano.bonoli@idheap.unil.ch Le texte et l'image de ce communiqué de presse sont disponibles sur le site Internet du Fonds national suisse: http://www.snf.ch > F > Médias > Communiqués de presse

Ces informations peuvent également vous intéresser: