Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Rapport annuel 2006 du Fonds national suisse

    Berne (ots) - Un nombre record de projets de recherche

    En 2006, le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) a investi 491 millions de francs dans la recherche. Le nombre de requêtes déposées a à nouveau battu tous les records. Le FNS est contraint de refuser des projets de recherche très prometteurs.

    La recherche scientifique suisse a le vent en poupe. Selon le rapport annuel du FNS qui vient d’être publié, le nombre de projets de recherche reçus et expertisés par le FNS en 2006 a battu un nouveau record, avec plus de 2000 requêtes enregistrées. Le FNS a disposé en 2006 de ressources financières supplémentaires, qui lui ont permis de garder le taux de sélection au niveau de l'année précédente. Le FNS table sur une nouvelle augmentation du nombre de requêtes ces prochaines années. Pour ne pas freiner la recherche scientifique helvétique et maintenir sa compétitivité sur le plan international, le FNS espère que le Parlement lui accordera les moyens financiers dont il a besoin les années à venir.

    Promouvoir les idées novatrices et la relève En 2006, le FNS a investi la majeure partie de son budget dans la recherche libre (84%). Le FNS y encourage les idées novatrices des chercheurs et une recherche d'une qualité très élevée dans de nouveaux domaines scientifiques. Les Programmes nationaux de recherche (PNR) et les Pôles de recherche nationaux (PRN) ont reçu 16% des moyens. Le FNS soutient annuellement plus de 7000 scientifiques, dont plus de 5000 ont 35 ans ou moins.

    Sur mandat de la Confédération, le FNS encourage toutes les disciplines, de l'archéologie à la zoologie en passant par la médecine et les nanosciences. En 2006, le FNS a alloué des subsides d’encouragement à hauteur de 491 millions de francs, dont 25% aux sciences humaines et sociales, 35% aux mathématiques, sciences naturelles et de l'ingénieur et 40% à la biologie et à la médecine.

    En comparaison budgétaire, les frais d’expertise des requêtes et d'administration ont baissé de 5,4% en 2005 à 5,0% en 2006.

    A l'issue d'une rigoureuse sélection, sept programmes pour doctorants ont été, pour la première fois, approuvés en 2006. Le développement de ce nouvel instrument d'encouragement de la recherche (pro*doc) se fait en collaboration avec la Conférence des recteurs des universités suisses (CRUS). Pour l'examen des requêtes interdisciplinaires, le FNS a institué en 2006, à titre expérimental, une commission spécialisée. Il décidera dans deux ans de l'opportunité de cette procédure sur la base des expériences accumulées.

    Le FNS paré pour l'avenir Dans le cadre du Message sur l'encouragement de la formation, de la recherche et de l'innovation 2008 à 2011, le Conseil fédéral prévoit de renforcer le rôle du FNS par une concurrence accrue dans l'attribution des subsides de recherche. D'autres défis attendent le FNS en politique de la recherche: il devra notamment exercer sa compétence centrale, soit l'évaluation indépendante de projets scientifiques, dans des domaines de recherche où d'importants fonds publics sont investis mais que le FNS ne finance pas lui-même. Il devra en outre verser un overhead pour financer une partie des coûts indirects occasionnés par les projets scientifiques soutenus. L'attrait des subsides FNS s'en trouve d'autant augmenté et il faut s'attendre à ce que le nombre record de requêtes de 2006 soit battu prochainement.

    Pour faire face à ces nouveaux défis sur le plan organisationnel, le FNS a lancé en 2006 le projet FNS futuro, dont les mesures seront mises en œuvre dans les prochains mois. Le FNS se met ainsi dans les meilleures conditions pour aborder la prochaine période de subventionnement 2008-2011.

    Le Fonds national suisse (FNS) Le FNS assure le financement public de la recherche scientifique en Suisse. Il soutient les meilleurs projets de recherche soumis par les chercheuses et les chercheurs. Les requêtes sont mises en concurrence et évaluées par peer review sur le plan national et international. Par cette procédure, le FNS est en mesure de garantir la qualité des projets financés par des fonds publics.

Contact

Pour de plus amples informations Fonds national suisse Daniel Höchli Directeur Wildhainweg 3 CH-3001 Berne tél. +41 (0)31 308 22 22 e-mail: dhoechli@snf.ch

    Commande du rapport annuel Vous pouvez vous procurer gratuitement un exemplaire papier du rapport annuel 2006 en allemand ou en français à l'adresse suivante:

Fonds national suisse Service de presse et d’information Wildhainweg 3 Case postale 8232 CH-3001 Berne e-mail: pri@snf.ch tél.: +41 (0)31 308 23 85

Le texte de ce communiqué de presse (allemand/français/anglais) et celui du rapport annuel 2006 (allemand/français) sont disponibles sur le site Internet du Fonds national suisse: http://www.snf.ch > F > Médias > Communiqués de presse et http://www.snf.ch > F > Portrait > Publications



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: