Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Mise au concours du Programme national de recherche PNR 59

    Berne (ots) - Pour une évaluation scientifique de la dissémination

    Avec le Programme national de recherche «Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées». (PNR 59), le Fonds national suisse entend examiner cette thématique en profondeur. Selon le plan d'exécution tout juste publié, le programme a pour objectif de livrer des bases scientifiques et de permettre de ramener aux faits le débat sociopolitique actuel. Le PNR 59 dispose de 12 millions de francs. D'une durée de quatre ans, le programme se termine en 2011.

    A l'heure actuelle, toutes sortes de programmes de recherche sur la dissémination de plantes génétiquement modifiées (PGM) sont en cours aux Etats-Unis, en Europe, en Chine et en Inde. Mais on ignore encore dans quelle mesure de tels programmes, et les connaissances qui en résultent sur l'utilité et les risques de la dissémination de PGM, sont transposables à la Suisse et à ses surfaces agricoles de petite taille.

    Par ailleurs, de nombreuses personnes ont, ici-même, une attitude critique par rapport au génie génétique «vert». Ce scepticisme a été tout particulièrement visible en novembre dernier, lorsque le moratoire de cinq ans sur la dissémination à but commercial d'organismes génétiquement modifiés a été accepté par 56 pour cent des votants. La recherche n'est toutefois pas concernée par ce moratoire: les détracteurs comme les partisans de la technologie continuent d'estimer qu’elle est importante.

    En décembre 2005, le Conseil fédéral a mandaté le Fonds national suisse afin qu'il lance le Programme de recherche «Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées». Ce dernier a pour objectif de prendre en compte les réalités écologiques, économiques et sociales en Suisse. Le PNR 59 entend également contribuer à ramener aux faits la discussion publique sur les PGM, grâce à des connaissances scientifiquement fondées.

    Selon le plan d'exécution tout juste publié, ce programme basé sur l'interdisciplinarité poursuit les objectifs suivants: examiner les applications de biotechnologie végétale qui pourraient s'avérer judicieuses en Suisse, évaluer le cadre juridico-administratif pour les PGM en Suisse et développer des standards de procédure pour la recherche sur les risques et le monitoring.

    Cette recherche s'articule en quatre domaines: le premier se penche sur les relations entre PGM et environnement, comme les influences des plantes transgéniques sur les écosystèmes et la santé humaine, les conditions dans lesquelles des PGM pourraient être cultivées en Suisse ou encore être utilisées dans le domaine non alimentaire (p. ex. pour la fabrication de substances pharmaceutiques). Le deuxième axe couvre certaines questions sociales, éthiques et économiques qui se posent avec les PGM. Le troisième se penche sur l'évaluation des risques et les processus de décision correspondants. Dans la quatrième partie, les connaissances déjà acquises devraient être réunies et évaluées dans la perspective des conséquences pratiques pour la Suisse.

    La mise au concours des projets du PNR 59 dure jusqu'en août 2006. Le début des recherches est prévu pour avril 2007. Les premiers essais de dissémination sont attendus pour le printemps 2008. En raison de l'importance politique du sujet et des nombreuses communautés d'intérêt concernées (opinion publique, autorités, politiques, ONG), le Fonds national suisse fournit des efforts particuliers pour communiquer le déroulement et les résultats du programme. La mise sur pied d'une plate-forme de communication est notamment prévue dès le printemps 2007. Fin 2009, un an avant la fin du moratoire, un rapport intermédiaire sur les résultats du programme de recherche devrait par ailleurs être présenté.

Renseignements: Dr. Christian Mottas Fonds national suisse Division IV Wildhainweg 3 Case postale 8232 CH-3001 Berne tél.: +41 (0)31 308 22 22 e-mail: cmottas@snf.ch

Le texte de cette information se trouve sur la page d'accueil du Fonds national suisse: http://www.snf.ch/communique



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: