Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Au-dessus de l'arc alpin, la nuit s'estompe - Reconstruction du paysage nocturne alpin à la fin des années 1970

Legende: En retravaillant des images satellites, les chercheurs du PNR 48 ont pu recreer le paysage nocturne alpin de la fin des annees 1970 (ici 1979). Texte complémentaire par ots. L'utilisation de cette image es pour des buts redactionnels gratuite. Reproduction sous indication de source: "obs/FNS/Katja Maus" Photo: Katja Maus © Katja Maus

    - Indication: Une image a été envoyée par Photopress via le réseau
    satellite de Keystone et peut être téléchargée gratuitement sous:
      http://www.presseportal.ch/fr/story.htx?firmaid=100002863  -

    Berne (ots) - Pour la première fois, des images montrent à quoi ressemblait le paysage alpin nocturne à la fin des années 1970. Ces illustrations se basent sur des images satellites remaniées par des chercheurs du Programme national de recherche "Paysages et habitats de l'arc alpin" (PNR 48). La comparaison avec des images de l'an 2000 montre une forte augmentation de l'éclairage nocturne dans les agglomérations en bordure de l'arc alpin et dans certaines régions de montagne à peine illuminées jusque-là.

      Les équipements techniques permettant de recenser les sources
lumineuses dans l'arc alpin sont limitées. Seul le satellite
météorologique du "Defense Meteorological Satellite Program (DMSP)",
un programme de l'armée américaine, enregistre de nuit des
informations dans le domaine du visible. Le satellite du DMSP balaie
l'Europe une à deux fois par nuit. Parmi les données qu'il recueille,
Katja Maus a réuni les images récoltées lors de nuits de nouvelle
lune sans nuages, afin d'obtenir une représentation de l'éclairage
moyen de l'arc alpin dans le cadre du projet "Fiat Lux!" du Programme
national de recherche "Paysages et habitats de l'arc alpin".

    La nuit alpine dans les années 1970

    Toutefois, seules les données collectées depuis le début des années 1990 sont disponibles en format numérique. Pour les nuits des années 1970, il n'existe que des photographies analogiques. Katja Maus les a numérisées, afin d'élargir de quelques décennies la période des données à dépouiller. Ce procédé permet de présenter une image, encore inédite à ce jour, des Alpes de nuit à la fin des années 1970. Il permet également de percevoir et d'évaluer l'évolution du paysage nocturne alpin.

    Au cours des deux dernières décennies, l'éclairage nocturne a fortement augmenté. Les changements les plus importants ont eu lieu dans les zones sises en bordure de l'arc alpin, surtout dans les régions de densification Milan-Plaine du Pô, ou dans le Mittelland helvétique. Certains îlots se sont agglomérés les uns aux autres pour former un tapis de lumière. Les surfaces très fortement éclairées ont doublé entre 1992 et 2000, tout comme leur intensité. Dans les zones de montagne également, la nuit s'est éclaircie. Des régions qui auparavant n'étaient illuminées que ponctuellement, ou pas du tout, se retrouvent en l'an 2000 reliées les unes aux autres au point de constituer une surface.

    Emblèmes du progrès et marché de l'obscurité

    Dans l'analyse historique du projet "Fiat Lux!", Marco Marcacci retrace l'histoire culturelle de l'éclairage au Tessin pendant le XXe siècle, et identifie les principaux facteurs qui ont contribué à l'éclairage de la nuit alpine. Rien que le nombre d'éclairages de rue à été multiplié par dix au cours de la deuxième moitié du XXe siècle. Ce qui reflète d'un côté la motorisation, la mobilité individuelle et collective, ainsi que l'extension des lotissements; mais aussi la volonté de rendre visibles par l'éclairage le bien-être et le progrès. L'éclairage commercial mis en place dans les années 1940 a rapidement gagné en importance depuis les années 1960 avec des stations service puissamment éclairées. L'illumination permanente de bâtiments historiques (châteaux, églises, places, vieilles villes), de centres commerciaux ou de grands chantiers est en revanche plus récente. Dans le domaine des sports et des loisirs, c'est surtout sur les terrains de football et dans les stades d'athlétisme que domine l'éclairage nocturne. Ce développement foudroyant est surtout dû à la télévision, notamment à l'avènement des postes couleurs dans les années 1970: depuis, les exigences auxquelles l'éclairage des sites doit satisfaire ne cessent d'augmenter. Quant aux compétitions et autres shows nocturnes de disciplines tendances telles que le snowboard et le ski, ils contribuent tout particulièrement à l'augmentation de l'éclairage dans les zones alpines.

    Mais Marco Marcacci identifie également des éléments indiquant que l'obscurité serait de plus en plus considérée comme un bien collectif à encourager. On observe ainsi une augmentation de manifestations ou d'offres misant sur le noir - comme le bar "Blindekuh" de l'Exposition nationale en 2002. Cette évolution montre que la valeur attribuée à l'obscurité naturelle est en hausse, mais aussi qu'il existe un marché pour les espaces artificiellement obscurcis.

    Informations sur le projet:

    Le 11 novembre 2005, les chercheurs ci-dessous seront atteignables au numéro de téléphone suivant: +41/91/912'47'05

PD Dr Jon Mathieu
Instituto di Storia delle Alpi
Università della Svizzera italiana
Via Lambertenghi 10
CH-6900 Lugano
tél.      +41/91/912'47'04
e-mail: mathieu.jon@lu.unisi.ch.

Images de télédétection

Katja Maus
Institut de géographie
Université de Berne
Hallerstr. 12
CH-3012 Berne
tél.      +41/31/631'85'52
e-mail: maus@giub.unibe.ch

Analyses historiques

Marco Marcacci, lic. in lettere,
Istituto di Storia delle Alpi ISAlp
Via Lambertenghi 10
CH-6900 Lugano
tél.      +41/91/829'25'72
e-mail: marco.marcacci@smile.ch

    Publication:

    Les résultats du projet interdisciplinaire "Fiat Lux!", qui regroupe recherches historiques, images de télédétection et études sociologiques et architectoniques, ont été publiés le 10 novembre sous forme d'ouvrage.

Peter Zumthor, Ivan Beer, Jon Mathieu et al. Wieviel Licht braucht der Mensch, um leben zu können, und wieviel Dunkelheit?/ Di quanta luce ha bisogno l'uomo per vivere e di quanta oscurità? 224 pages, textes all./ital., nombreuses illustrations (couleur et n/b) CHF 48.-  ISBN 3 7281 3038 9 Hochschulverlag AG, Zürich et Editrice Compositori, Bologna

    Pour de plus amples informations: http://www.pnr48.ch/projets

    Image 2000

    Il est possible de télécharger une image du paysage nocturne alpin de l'an 2000 sur: http://www.snf.ch/downloads/com_imm_05nov11.jpg

    Le texte et l'image de cette information peuvent être téléchargés sur le site web du Fonds national suisse: http://www.snf.ch/communique

ots Originaltext: Fonds national Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Service de presse et d'information
Fax        +41/31/308'22'65
E-mail: pri@snf.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: