economiesuisse

economiesuisse - La compétitivité grâce à l'ouverture
Assemblée annuelle d'economiesuisse à Lausanne

Zürich (ots) - La journée de l'économie 2013 était placée sous le thème « La multinationalité helvétique : un modèle ? ». L'ouverture de notre économie est un atout pour une Suisse prospère, selon Rudolf Wehrli, président d'economiesuisse. Patrick Odier, vice-président d'economiesuisse, a mis en garde l'assemblée contre des restrictions rigides de l'immigration susceptibles de menacer cette ouverture. Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a pour sa part plaidé en faveur d'un renouvelle-ment et d'un développement de la voie bilatérale avec l'UE afin de garantir à long terme les conditions négociées pour la Suisse et son économie. La Journée de l'économie a aussi marqué le passage du témoin, à la présidence, de Rudolf Wehrli à Heinz Karrer.

La Suisse doit son extraordinaire dynamisme à son ouverture et à ses échanges intenses avec l'étranger. Alors qu'elle était, il y a 50 ans, l'usine de l'Europe, elle est devenue, grâce à une main-d'oeuvre hau-tement qualifiée, en usine à idée, a observé Rudolf Wehrli. Cela nous oblige toujours à nous adapter à des conditions-cadre nouvelles et à façonner la place économique suisse de manière attrayante pour les entreprises et la population.

Resserrer les liens entre l'économie et la société

Dans son état des lieux, Rudolf Wehrli a surtout évoqué la crise de confiance à l'égard de l'économie et le repositionnement d'economiesuisse. En particulier dans une société de plus en plus critique, les en-treprises ont besoin d'une organisation faîtière qui fédère leurs intérêts et les représente de manière crédible, constructive et efficace dans le processus politique. Il s'agit également de rechercher une plus grande proximité, davantage de dialogue et la transparence. En prévision des votations importantes à venir, nous devons parvenir à montrer à la société l'apport des entrepreneurs en termes d'emploi et de prospérité. C'est la seule chance de l'économie d'être comprise. Cela nécessite une communication claire. L'organisation faîtière doit par ailleurs se concentrer plus particulièrement sur les thèmes prioritaires qui intéressent toute l'économie. Concrètement, il s'agit de la politique européenne, de la Stratégie énergétique 2050, de la réforme de l'imposition des entreprises et de débats sur la re-distribution.

L'immigration est vitale pour la Suisse

L'économie a l'obligation de prendre au sérieux les craintes et préoccupations de la population liées à l'immigration, a déclaré Patrick Odier, vice-président d'economiesuisse. Elle doit participer au débat et émettre des signaux clairs. Car notre savoir-faire, notre capacité d'innovation et notre prospérité dé-pendent dans une large mesure de la présence de travailleurs locaux et internationaux et de celle d'entreprises petites, moyennes et internationales. Raison pour laquelle il est essentiel que la Suisse maintienne la voie bilatérale avec l'UE, tout en concluant des accords de libre-échange avec des mar-chés d'exportation importants et de nouveaux partenaires commerciaux.

Entretenir de bonnes relations avec l'UE est une obligation pour la Suisse

Dans son intervention, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a souligné que l'ouverture de la Suisse était l'un de ses principaux facteurs de succès. À cet égard, des relations stables avec l'UE sont d'une importance capitale pour l'économie suisse. La voie bilatérale permet à la Suisse de préserver tout à la fois sa prospérité et son indépendance. Afin que celle-ci reste viable à long terme, il importe de la re-nouveler et de la développer. L'option privilégiée par le Conseil fédéral présente de nombreux avantages pour la Suisse et son économie.

Le thème de la multinationalité était aussi centre d'une table ronde réunissant des personnalités de haut rang : Barbara Kux, membre de la Direction de Siemens et des Conseils de surveillance de Total et Henkel, Philippe Leuba, conseiller d'État vaudois et François Gabella, CEO de LEM Holding SA.

Des photos de la Journée de l'économie seront disponibles sous www.photopress.ch/image/Aktuell/August+13/Tag+der+Wirtschaft+2013 à partir de 16 heures.

Contact:

Cristina Gaggini, Directrice romande, Téléphone : 078 781 82 39



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: