economiesuisse

economiesuisse - Un signal négatif pour la place économique suisse

Zürich (ots) - economiesuisse déplore l'acceptation de l'initiative Minder

economiesuisse déplore l'acceptation de l'initiative Minder, mais respecte bien entendu la volonté du peuple et des cantons. Le résultat de la votation doit être interprété comme un vote clair en faveur d'un renforcement des droits des actionnaires dans le but d'enrayer les rémunérations excessives. L'initiative et le contre-projet visaient le même objectif. Le peuple a choisi l'initiative et n'a pas retenu la solution du contre-projet indirect. L'enjeu réside désormais à mettre en pratique le contenu de l'initiative. economiesuisse prendra part de manière constructive à l'élaboration de l'ordonnance d'exécution et à la concrétisation de l'initiative dans la loi. À cet égard, il s'agit de respecter la volonté populaire sur la base du texte de l'initiative. Une attention toute particulière sera portée sur la mise en pratique de ces mesures pour les entreprises. Lors de la mise en oeuvre de l'initiative, il faudra renoncer à y intégrer des exigences non pertinentes allant au-delà de l'initiative, comme celles formulées par le PS cette semaine, car elles ne sont pas légitimées par le processus de démocratie directe.

Le débat émotionnel sur les excès salariaux de certains dirigeants d'entreprises, initié depuis plusieurs années, a empêché, depuis le début, une discussion factuelle sur le contenu de l'initiative. economiesuisse était consciente qu'il s'agissait de l'une des campagnes de votation les plus difficiles de son histoire. Le caractère émotionnel, la complexité de la matière tout comme le fait qu'il n'y avait pas de vote sur le contre-projet indirect ont corsé encore la campagne. Cependant, s'engager dans le processus démocratique sur des questions qui intéressent l'économie, même si la position défendue est impopulaire, fait partie des missions d'economiesuisse, en tant qu'organisation faîtière réunissant plus de 100 branches et 20 Chambres de commerce et d'industrie cantonales, qui représentent 100 000 entreprises au total. L'organisation continuera de le faire à l'avenir. Depuis le non à l'EEE, environ 90 % des campagnes de votation menées par economiesuisse et ses alliés ont eu une issue favorable à l'économie.

Aménagement du territoire : les citoyens refusent des mesures flexibles economiesuisse regrette l'acceptation de la révision de la loi sur l'aménagement du territoire. Vouloir protéger le paysage est légitime, cependant, la loi va à l'encontre du fédéralisme suisse et bloquera l'évolution économique de notre pays. L'acceptation de la loi sur l'aménagement du territoire règle définitivement le sort de l'initiative pour le paysage, ce dont l'économie se félicite.

Contact:

Cristina Gaggini, directrice romande, téléphone : 078 781 82 39 


Ces informations peuvent également vous intéresser: