economiesuisse

economiesuisse/asut - Datacenter : une nouvelle étude révèle des opportunités pour la Suisse

Zürich (ots) - Un cadre adéquat dans les domaines de l'énergie, de la main-d'oeuvre qualifiée et de la protection des données joue un rôle essentiel

La Suisse est devenue un lieu attrayant pour les centres de données - ou datacenter. Pour que cette évolution se poursuive, il faut créer un cadre général approprié dans les domaines de l'énergie, de la main-d'oeuvre qualifiée et de la protection des données. C'est ce que révèle une nouvelle étude, mandatée par economiesuisse et l'Association suisse des télécommunications (asut). En termes de densité des datacenter, la Suisse occupe aujourd'hui le sixième rang en Europe, et ce marché offre un grand potentiel car le volume de données stockées augmente de 45 % par an. Selon l'étude, les investissements effectués ces dernières années se chiffrent à plusieurs centaines de millions de francs par an. Ses auteurs tablent sur une croissance annuelle de 10 % de la surface des datacenter en Suisse.

Dans la compétition internationale entre les sites d'implantation, la Suisse possède actuellement plusieurs avantages comparatifs, à commencer par la stabilité économique et politique. Les excellentes infrastructures électriques et informatiques constituent d'autres atouts, ainsi que les dispositions restrictives de protection des données. Le niveau élevé des prix fonciers et des salaires pénalise notre pays - un inconvénient que relativise toutefois l'excellente productivité par personne dans les datacenter. L'étude réalisée par l'Institut für Wirtschaftsstudien Basel (IWSB) énumère en outre les conditions à réunir pour que la Suisse reste un lieu attrayant à l'avenir également. Voici les trois éléments clés identifiés par ses auteurs :

- Énergie : Les datacenter consomment beaucoup d'énergie. Un approvisionnement fiable et à des prix compétitifs constitue un important facteur de concurrence. Compte tenu d'un horizon de planification de 10 à 15 ans pour les nouveaux datacenter, toute incertitude dans la politique énergétique est préjudiciable à la place suisse.

- Spécialistes en TIC : Les datacenter ont besoin de main-d'oeuvre qualifiée. Des initiatives ciblées sur le plan de la formation doivent pallier le manque de spécialistes. De plus, il faut conserver et développer les possibilités de recruter des spécialistes hautement qualifiés à l'étranger. Les formules existant dans le cadre de la libre circulation des personnes doivent ainsi être complétées par une application flexible des contingents de travailleurs en provenance de pays tiers (hors UE/AELE).

- Protection des données : Sur le plan de la réglementation et sur le terrain, il est important que la Suisse entretienne sa réputation de tiers de confiance. En effet, la protection et la confidentialité des données sont primordiales pour un datacenter.

Le boom des datacenter peut profiter à l'économie toute entière car, en plus de générer des mandats intéressants pour l'industrie et le secteur TIC, les centres de données créent aussi des emplois attrayants. En Europe, on observe par ailleurs une certaine tendance à la formation de clusters. La disponibilité de savoir-faire et d'infrastructures attire de nouveaux prestataires de datacenter.

L'étude « La Suisse, coffre-fort de données » peut être téléchargée sur www.economiesuisse.ch ou www.asut.ch.

Contact:

Cristina Gaggini, directrice romande d'economiesuisse : 078 781 82 39
Peter Grütter, président de l'asut : 079 334 52 12



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: