economiesuisse

economiesuisse - Politique énergétique : non à des décisions hâtives

Zürich (ots) - economiesuisse soutient la décision du Conseil fédéral d'utiliser les centrales nucléaires existantes aussi longtemps que la sécurité est garantie. Une sortie précipitée du nucléaire et l'interdiction arbitraire d'une technologie mettent en péril une réorientation sereine de l'approvisionnement énergétique.

Les Verts ont déposé l'initiative populaire « Pour la sortie programmée du nucléaire ». Cette dernière demande l'arrêt anticipé des centrales nucléaires suisses ; Beznau 1 serait retirée du réseau un an après l'acceptation de l'initiative, les quatre autres centrales nucléaires d'ici à 2029 au plus tard. Ensuite, il serait strictement interdit de recourir au nucléaire pour produire de l'électricité ou de la chaleur.

economiesuisse rejette cette initiative au nom trompeur. Une sortie anticipée du nucléaire empêcherait une réorientation sereine de l'approvisionnement électrique. Dès lors que la sécurité est garantie, les cinq centrales nucléaires actuelles devraient rester en service jusqu'au terme de leur durée d'exploitation. Cela laisse plus de temps pour la transition vers d'autres sources d'énergie. « L'économie suisse a besoin d'un approvisionnement en énergie et en électricité sûr, concurrentiel et respectueux de l'environnement. Une sortie précipitée du nucléaire menace cet atout de la place économique », a déclaré Pascal Gentinetta, président de la direction d'economiesuisse, au sujet de l'initiative des Verts.

Interdire de manière absolue le nucléaire pour la production d'électricité et de chaleur serait en outre inutile et hostile à la recherche. La loi actuelle ne prévoit d'ailleurs aucun droit à l'octroi d'une autorisation pour la construction d'une centrale. economiesuisse partage le point de vue de la Confédération sur ce point : il appartient aux générations futures de décider si elles souhaitent qu'une nouvelle technologie puisse être utilisée. C'est pourquoi la recherche énergétique doit être intensifiée dans tous les domaines. « economiesuisse combattra l'interdiction de technologie lors la consultation en cours sur la stratégie énergétique 2050 », a encore précisé Pascal Gentinetta.

L'initiative néglige aussi les problèmes écologiques engendrés par une sortie précipitée du nucléaire. Depuis son abandon rapide du nucléaire et malgré le développement des énergies renouvelables, l'Allemagne produit davantage d'électricité à partir de sources fossiles et n'atteindra probablement pas ses objectifs climatiques. Dans sa publication « World Energy Outlook 2012 », l'Agence internationale de l'énergie (AIE) indique que la décision de plusieurs pays d'abandonner le nucléaire est préoccupante dans le contexte du réchauffement climatique qui menace.

Contact:

Cristina Gaggini, directrice romande, 078 781 82 39



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: