economiesuisse

La concurrence renforce le marché postal suisse/ Établir un lien entre l'ouverture du marché postal et la révision de la loi sur l'organisation de la poste est nécessaire

    Zürich (ots) - La Poste Suisse a enregistré des bénéfices élevés ces dernières années et conserve encore son monopole sur les lettres jusqu'à 50 grammes. Dans le même temps, elle affiche un rapport prix-prestations insuffisant dans le principal segment, celui des lettres du service intérieur, par rapport à de nombreux pays européens. C'est la conclusion à laquelle arrive economiesuisse dans son dossierpolitique sur le marché postal . Afin de permettre l'émergence de services répondant aux besoins des clients à des prix avantageux, il importe de réorganiser et d'ouvrir le marché postal. Il convient également d'étendre la marge de manoeuvre entrepreneuriale de La Poste Suisse.

    L'acheminement des lettres par La Poste Suisse est certes d'une qualité élevée, mais les prix demandés sont excessifs. Dans le segment principal, les lettres du service intérieur (jusqu'à 20 grammes), les prix sont parmi les plus élevés d'Europe. D'ailleurs, le rapport prix-prestations - qualité par franc payé - est mauvais en comparaison internationale.

    La Poste Suisse détient toujours le monopole pour l'acheminement des lettres jusqu'à 50 grammes. Elle invoque souvent des conditions du marché difficiles et la baisse du volume des lettres. En réalité, le volume des envois est important ; il a même légèrement augmenté entre 2000 et 2009. Comme la Suisse se caractérise aussi par une forte densité de population, les conditions sur le marché sont relativement bonnes. Les prix ne reflètent pas cette situation.

    Il est intéressant de noter que, malgré les bonnes conditions du marché et les prix élevés pratiqués, La Poste Suisse atteint un bon rendement sur chiffres d'affaires dans le segment des lettres, mais pas extraordinaire en comparaison internationale. Celui de la poste autrichienne est deux fois supérieur - pour un acheminement de qualité supérieure, des volumes et une densité de population inférieurs et des prix plus avantageux.

    economiesuisse est favorable à l'extension de la marge de manoeuvre entrepreneuriale de La Poste Suisse afin que celle-ci puisse s'adapter aux conditions du marché. Cependant, il faut veiller à ce que les gains d'efficience bénéficient aux clients, via des baisses de prix. Cela n'arrivera que si le monopole est aboli et le marché complètement ouvert. Sans ouverture du marché, les recettes supplémentaires resteront entre les mains de La Poste. C'est pourquoi il est essentiel d'établir un lien entre la révision de la loi sur l'organisation de la poste (qui vise à renforcer La Poste) et l'ouverture du marché (qui vise à améliorer l'offre de services pour les clients).

    economiesuisse recommande au Conseil national d'ancrer l'ouverture du marché dans la loi au cours de la session d'automne, comme l'avait prévu le Conseil fédéral et comme les partis bourgeois l'avaient promis aux électeurs dans leurs programmes.

Contact: Cristina Gaggini, directrice romande Téléphone : 078 781 82 39 cristina.gaggini@economiesuisse.ch



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: