economiesuisse

economiesuisse - Une Journée de l'économie sur le thème de la concurrence entre places économiques
Défi de la politique économique dans une période économique difficile

    Zürich (ots) - La Journée de l'économie d'economiesuisse s'est tenue vendredi à Zurich sur le thème de l'« Intensification de la concurrence entre places économiques - chances et risques pour la Suisse ». Gerold Bührer, président d'economiesuisse, a plaidé pour une Suisse ouverte et misant sur l'économie de marché pour affronter la concurrence. Peter Brabeck-Letmathe, président du conseil d'administration de Nestlé et orateur invité de la manifestation, a présenté le point de vue d'une grande entreprise suisse traditionnelle au succès mondial.

    Par ailleurs, cinq personnes ont été élues au Comité directeur : Hans-Ulrich Dörig (président du conseil d'administration de Credit Suisse Group), Hans Hess (vice-président de Swissmem), Rolf Soiron (président du conseil d'administration de Holcim), Olivier Steimer (président du conseil d'administration de la Banque cantonale vaudoise) et Thomas Wellauer (membre de la direction de Novartis). Onze personnalités ont été élues au Comité.

    Sur fond de grave crise économique mondiale, la Journée de l'économie a apporté des éléments de réponses quant à l'orientation stratégique future de la politique économique suisse. Gerold Bührer, président d'economiesuisse, a salué les mesures prises par la Confédération et la Banque nationale en vue de stabiliser la situation économique. Dans le même temps, il a condamné les programmes conjoncturels traditionnels, qui coûtent des milliards de francs,  et l'activisme réglementaire. M. Bührer a aussi mis en garde contre l'alourdissement de l'endettement étatique et s'est exprimé en faveur d'une politique économique à long terme axée sur la concurrence. Les conditions-cadre doivent être attrayantes pour les groupes actifs à l'échelle internationale comme pour les PME. Seule une alliance entre les grandes et les petites entreprises permet d'avancer, selon lui.

    L'invité de la Journée, Peter Brabeck-Letmathe, président du conseil d'administration de Nestlé SA, dirige une entreprise mondiale ayant ses racines, son siège et des sites de production en Suisse. Au sujet des excès observés sur les marchés financiers, M. Brabeck-Letmathe a rappelé qu'il est du devoir d'une entreprise comme Nestlé de créer une valeur ajoutée à long terme. Il a estimé que la sortie  de crise serait douloureuse en Europe. Il a aussi mis en garde contre le risque de la sur-réglementation et l'adoption de prescriptions contre-productives dans le contexte de la crise. Cela vaut en particulier pour la révision du droit de la société anonyme, qui risquerait d'affaiblir la compétitivité de la Suisse. Selon M. Brabeck-Letmathe, un droit des sociétés flexible est le meilleur garant du succès pour une place économique.

    M. Dieter Hundt, président de la Confédération des associations des employeurs allemands (BDA), a participé à la table ronde qui a suivi. Ce fin connaisseur de la Suisse estime que notre pays peut être fier de figurer parmi les économies les plus compétitives d'Europe. « Par rapport à l'Allemagne, la Suisse possède plusieurs avantages concurrentiels. En particulier l'imposition des entreprises reste plus attrayante en Suisse qu'en Allemagne », selon le président des employeurs allemands.

    La  crise exacerbe la concurrence entre places économiques. L'économie et l'État en ressentent les effets. Le président de la Confédération, Hans-Rudolf Merz, a plaidé pour une optimisation permanente des conditions-cadre économique suisses. Même si la Suisse se porte bien en comparaison internationale, des réformes sont nécessaires en permanence, notamment dans le domaine fiscal. Dans ce contexte, il a mentionné deux réformes en cours au niveau fédéral, à savoir la réforme de l'imposition des entreprises III et celle de la TVA. Hans-Rudolf Merz s'est également exprimé clairement en faveur l'ouverture du pays et a rejeté les réflexes protectionnistes. Il a en outre défendu une politique financière durable.

    L'assemblée des membres a élu onze nouveaux membres au Comité : Christoph Brand (CEO de Sunrise Communications SA), Hans-Peter Domanig (président de l'Association suisse des entrepreneurs généraux VSGU), Hans-Ulrich Dörig (président du conseil d'administration de Credit Suisse Group SA), Hans Hess (vice-président de Swissmem), Albert Kaufmann (General Counsel Richemont International SA), Alain Robert (Vice Chairman Wealth Management & Swiss Bank UBS), Kurt Rohrbach (président de la direction de BKW FMB Energie SA), Huub Savelkouls (Vice President Fiscal Affairs & International Trade Philip Morris International), Rolf Soiron (président du conseil d'administration de Holcim SA), Olivier Steimer (président du conseil d'administration de la Banque cantonale vaudoise), Thomas Wellauer (membre du Comité de direction de Novartis SA). Hans-Ulrich Dörig, Hans Hess, Rolf Soiron, Olivier Steimer et Thomas Wellauer ont été élus au Comité directeur.

    P.S. : Des photos seront mises à disposition gratuitement à partir de 16 h 00 sous le lien suivant : http://www.photopress.ch/image/aktuell/september+09/economiesuisse+-+ tag+der+wirtschaft

Contact: Cristina Gaggini, directrice romande Téléphone : 078 781 82 39



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: