economiesuisse

economiesuisse - Non à une aggravation de la crise
economiesuisse se félicite de la décision du Conseil des États de rejeter l'initiative du GSsA

    Zürich (ots) - Le rejet de l'initiative populaire du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) visant à interdire les exportations d'armes est judicieux. Le Conseil des États a reconnu que les exportations étaient vitales pour l'industrie de l'armement suisse. Quelque 11 000 emplois disparaîtraient en cas d'acceptation de l'initiative. Cela reviendrait à aggraver délibérément la crise économique.

    En 2008, les exportations de biens d'équipement militaires ont représenté 772 millions de francs. Les entreprises concernées ne survivraient pas sans elles, car le marché indigène est trop petit. L'acceptation de l'initiative reviendrait à supprimer d'un coup la base existentielle de plus de 500 entreprises. Quelque 11 000 emplois sont concernés à l'échelle nationale. Même en période de croissance économique, la perte de tant d'emplois serait inacceptable.

    Interdire les exportations nuirait à la réputation de la Suisse en tant que partenaire commercial fiable. Cela affaiblirait aussi la capacité d'innovation de notre pays. Nombre d'innovations provenant de l'industrie de l'armement, très active dans la recherche-développement, trouvent en effet des applications dans d'autres secteurs économiques. Au vu du contexte conjoncturel actuel et de l'intensification de la concurrence mondiale, il faut éviter de céder cet avantage.

    L'initiative est inutile. La Suisse a déjà mis en place des contrôles stricts et efficaces. Selon Jan Atteslander, responsable des questions de politique économique extérieure chez economiesuisse, « ceux-ci permettent de défendre les intérêts de la Suisse et d'empêcher les exportations non souhaitables, sans supprimer des emplois ni freiner l'innovation ». C'est pourquoi economiesuisse rejette fermement l'initiative du GSsA.

Contact: Cristina Gaggini, directrice romande Téléphone : 078 781 82 39 cristina.gaggini@economiesuisse.ch



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: