economiesuisse

economiesuisse - L'aviation, facteur économique clé

Zürich (ots) - L'économie suisse, fortement tournée vers l'étranger, a besoin d'une forte imbrication dans le trafic aérien. Des lignes directes vers les grands centres économiques sont essentielles. Organisé par economiesuisse en collaboration avec des partenaires de l'industrie aéronautique, le 2e Congrès suisse de l'aviation s'est tenu à l'EuroAirport de Bâle. Lors du 2e Congrès suisse de l'aviation, qui a réuni quelque 300 personnalités issues des milieux politiques, économiques et scientifiques, Madame la Conseillère fédérale Doris Leuthard et des représentants politiques de la région bâloise ont souligné la nécessité d'une bonne imbrication dans le trafic international pour maintenir la qualité de la place économique suisse. Les pays voisins accordent eux aussi une grande importance à l'aviation et promeuvent ce secteur. Sven von Ungern-Sternberg, président du district de Fribourg-en-Brisgau, et Jean-Pierre Walter, maire adjoint de Mulhouse, ont, dans leur intervention, mis en avant le rôle de l'aviation. Stefan Lauer, membre de la direction de Deutsche Lufthansa, a déclaré adhérer à la stratégie des trois hubs, dans laquelle l'aéroport de Zurich a sa place. Cependant, il importe d'aménager les conditions cadres des hubs de façon que Lufthansa ne soit pas pénalisée face à la concurrence mondiale. L'aviation est non seulement un outil indispensable pour une économie à vocation internationale, elle est aussi un facteur économique essentiel. En Suisse, quelque 150 000 emplois dépendent directement ou indirectement de l'aviation. Un million de passagers supplémentaires entraînent la création de 1000 emplois. En tant que branche en pleine croissance, l'aviation peut donc partiellement compenser les emplois supprimés dans d'autres branches du fait des changements structurels continuels. Cependant, le trafic aérien n'est efficient que si les aéroports et les compagnies aériennes demeurent performants et compétitifs. Le thème de la sécurité a été abordé lors d'une table ronde dirigée par Kurt Schaad. Les interventions de Raymond Cron, Christoph Franz, Josef Felder et Friedrich Steinhäusler, ce dernier professeur à l'Université de Salzbourg, ont mis en avant le dilemme des acteurs concernés, partagés entre la nécessité de prendre des mesures efficaces contre des attaques terroristes et celle de préserver la rentabilité commerciale et financière de l'aviation. Contact: Peter Hutzli Téléphone: 079 358 81 87

Ces informations peuvent également vous intéresser: