economiesuisse

economiesuisse - Pour la croissance et le développement durable
La Journée de l'économie placée sous le signe des nouvelles stratégies

    Zürich (ots) - La Journée de l'économie était placée cette année sous le thème de « la croissance et du développement durable par à l'innovation ». Markus Akermann, orateur invité, a évoqué les chances offertes aux entreprises et les défis qu'elles ont à relever dans ce contexte. Il a notamment illustré son propos d'exemples tirés de la stratégie de Holcim. Par ailleurs, les membres d'economiesuisse ont approuvé le processus de réforme stratégique auquel s'est soumise l'organisation et ont accueilli en son sein quatre nouveaux membres.

    economiesuisse sort renforcée du processus de réforme engagé avec l'appui des associations et des Chambres de commerce. « Cette alliance renouvelée nous permet de mieux défendre les intérêts de l'économie suisse » a déclaré Gerold Bührer, président d'economiesuisse. Il a rappelé aux quelque 450 invités présents, issus des milieux économiques et politiques, que la volonté de procéder à des réformes ne doit pas faiblir, même lorsque la conjoncture est bonne. Gerold Bührer a estimé que des améliorations s'imposaient avant tout dans les domaines de la formation et de la recherche, de l'énergie et de l'environnement, des finances et de la fiscalité ainsi qu'en matière de politique de concurrence et de politique économique extérieure. La réforme de l'imposition des entreprises II, qui sera vraisemblablement soumise au vote le 24 février 2008, prévoit des améliorations importantes pour les PME. M. Bührer est convaincu que la réforme favorisera la croissance et la création d'emplois.

    Markus Akermann, CEO de Holcim, considère que la mondialisation est une opportunité de croissance. La croissance et l'urbanisation créent de nouveaux besoins et de nouveaux marchés. Elles ouvrent des perspectives prometteuses à de nombreuses entreprises suisses. Concilier la croissance et le développement durable constitue un défi majeur. Pour les entreprises, cela signifie qu'elles doivent participer activement à l'émergence d'un environnement plus durable sur les plans économique, social et écologique. À cet égard, il ne fait pas de doute que l'industrie suisse du ciment fournit la contribution la plus importante en vue de satisfaire les exigences du protocole de Kyoto en matière de réduction des émissions de CO2. M. Akermann juge essentiel que la Suisse puisse accéder rapidement au système européen de négoce des droits d'émission. Par ailleurs, il estime qu'il faut intégrer les États-Unis, la Chine et l'Inde dans un système mondial visant à limiter les émissions de CO2.

    Les membres d'economiesuisse ont adopté la nouvelle stratégie, qui vise en priorité à renforcer la cohésion et à accroître la force de frappe de l'organisation. Il s'agit de façonner une organisation faîtière de l'économie capable de contribuer à l'amélioration de la compétitivité de la Suisse. Il s'agira aussi dorénavant de coordonner la communication en cas de divergence d'opinion entre les membres. Ces objectifs seront atteints grâce à l'implication des associations et des Chambres de commerce à un stade précoce des projets, à la gestion proactive des thèmes et au renforcement des activités politiques.

    economiesuisse a accueilli quatre nouveaux membres : les Cliniques privées Suisses, l'Association Suisse des Entrepreneurs Généraux ASEG, Intel et Capital International. Les personnalités nouvellement élues au Comité sont le conseiller aux États Bruno Frick (Swiss Retail Federation), David Frick (Nestlé), Daniel Knecht (Aargauischen Industrie- und Handelskammer), Bernard Rüeger (Chambre vaudoise du Commerce et de l'Industrie), Frank Ruepp (Association de l'industrie suisse de la cellulose, du papier et du carton), Martin Scholl (Union des Banques Cantonales Suisses), Frédéric Geissbühler (Chambre Neuchâteloise du Commerce et de l'Industrie), Rudolf Hug (Swissmem), Gottlieb A. Keller (Roche), le conseiller aux États Rolf Schweiger (FIAL) et Kaspar E.A. Wenger (cemsuisse).

Contact: Urs Rellstab Téléphone: 079 669 56 10



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: