economiesuisse

economiesuisse - Pour une Suisse qui gagne
Principaux postulats de politique économique pour la législature à venir

      Zurich (ots) - L'économie suisse tourne à plein régime.
economiesuisse table sur la poursuite de cette évolution
conjoncturelle positive. La situation actuelle tout comme les
prévisions sont réjouissantes. La croissance profite à l'ensemble du
pays. Elle est la clé de la prospérité, du financement des
assurances sociales et de la mise en œuvre de normes écologiques
élevées.

    Pour Gerold Bührer, président d'economiesuisse, le succès économique n'est pas garanti à l'avenir. Les entreprises doivent en permanence s'adapter aux marchés et les places économiques sont confrontées à une concurrence internationale. Lors de la conférence de presse de printemps d'economiesuisse, mercredi, M. Bührer a souligné que la volonté de la Suisse à se réformer ne devait pas faiblir. Selon lui, il faut mettre à profit la situation conjoncturelle favorable pour réaliser des réformes économiques. En l'occurrence, il importe avant tout de procéder à des réformes dans les domaines décisifs pour la croissance, à savoir la formation et la recherche, l'énergie et l'environnement, les finances et la fiscalité, la politique de concurrence et la politique économique extérieure.

    Gerold Bührer a plaidé pour un accroissement des ressources, une optimisation de l'efficience et une amélioration de la coordination dans le domaine de la formation et de la recherche. Il a aussi réclamé de nouvelles réformes fiscales, tout en indiquant que la concurrence fiscale était à son avis le moyen adéquat d'améliorer la compétitivité. L'ouverture des marchés reste aussi une priorité pour economiesuisse. Le vice-président Patrick Odier a rappelé les très bons résultats de la Suisse en matière d'efficacité énergétique et environnementale par rapport à d'autres pays industrialisés. Notre pays produit ainsi de l'électricité pratiquement sans émettre de CO2. Dans l'ensemble, notre pays doit continuer de miser sur les instruments de marchés, comme le commerce international de certificats CO2, et sur les mesures volontaires. Il est toutefois aussi essentiel de garantir l'approvisionnement en électricité sur le long terme. Pour Rudolf Ramsauer, président de la direction, l'économie extérieure demeure un des domaines-clés d'economiesuisse. La Suisse ne doit pas mettre tous ses espoirs dans l'OMC : les accords de libre-échange bilatéraux revêtent également une grande importance. Dans ce sens, economiesuisse est favorable à la reprise des négociations avec les Etats-Unis. M. Ramsauer a souligné l'importance d'une collaboration bilatérale pragmatique avec l'UE.

    Le nouveau chef économiste d'economiesuisse s'appelle Rudolf Minsch. Professeur d'économie et de statistique appliquée à la Hochschule für Technik und Wirtschaft (HTW) de Coire, M. Minsch est aussi responsable du centre de compétences « Modèles macroéconomiques » de l'Institut de recherche en économie empirique et en politique économique de l'Université de Saint-Gall. Rudolf Minsch succèdera à Rudolf Walser lorsque ce dernier prendra sa retraite fin septembre.

Pour toutes questions : Urs Rellstab, 044 421 35 44 / 079 669 56 10



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: