economiesuisse

economiesuisse - Précieux investissement dans la formation, la recherche et l'innovation
Position d'economiesuisse sur le message FRI du Conseil fédéral

      Zurich (ots) - Les milieux économiques ont salué le message du
Conseil fédéral du 24 janvier 2007, qui prévoit une croissance
annuelle de 6% des crédits consacrés à la formation, à la recherche
et à l'innovation pour les années 2008-2011. Avec un budget de 21,2
mrd fr. (plus 3,3 mrd fr. par rapport à 2004-07), il devrait être
possible, par l'engagement ciblé des ressources et des structures
adéquates, de couvrir les besoins de la recherche fondamentale, de
la recherche appliquée, des hautes écoles et de la formation
professionnelle, qui revêtent une importance particulière pour les
milieux économiques.

    On arriverait ainsi à mettre en évidence les aspects qualitatifs du message FRI. La qualité du système de formation et de recherche dans un environnement de plus en plus internationalisé dépend surtout d'écoles autonomes, aptes à définir leurs propres objectifs et à décider elles-mêmes de leur mode d'organisation. Un financement de base étatique fiable, couplé avec des taxes d'études appropriées et une structure de recherche bien dotée, adaptée à la concurrence sont aussi nécessaires. Enfin, l'organisation du nouveau paysage des hautes écoles doit être clair et simple. Ce sont ces jalons qui guideront les milieux économiques au cours des débats parlementaires sur le message FRI.

    Il est évident qu'une économie très développée comme la nôtre doit investir davantage dans la formation et la recherche pour être en mesure de concurrencer les nations dynamiques dans la course à l'innovation. Un système de formation et de recherche garant de l'avenir ne doit donc pas échouer sur la question des finances. Mais le but ne doit pas non plus consister à dépenser davantage.

    Le fait de disposer de suffisamment de ressources financières est une condition nécessaire, mais pas suffisante pour garantir le succès. Au final, c'est l'engagement efficient des ressources dans un environnement encourageant la créativité, la motivation, la volonté de travailler et la curiosité qui est décisif. Les dépenses de formation et de recherche ne constituent un investissement pour l'avenir qu'à condition de ne pas aboutir à un endettement hypothéquant le développement de l'économie et de la société.

Informations complémentaires: Rudolf Walser Tél. N° +41 44 421 35 35 rudolf.walser@economiesuisse.ch



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: