economiesuisse

economiesuisse - Politique financière : la gauche recalée !
Réaction d’economiesuisse à propos du rejet de l’initiative COSA

      Zurich (ots) - economiesuisse prend connaissance, avec beaucoup de
satisfaction, du rejet de l’initiative « Bénéfices de la Banque
nationale pour l’AVS », dite COSA. La décision du peuple suisse
marque l’importance que revêtent à ses yeux une Banque nationale
indépendante et une monnaie stable, indispensables au bon
fonctionnement de l’économie. Une politique monétaire indépendante
fait partie des conditions fondamentales d’une économie
florissante.La croissance économique et ses effets positifs sur
l’emploi sont essentiels pour garantir l’AVS.

    Le peuple suisse a reconnu que l’initiative COSA ne permettait pas de résoudre sur le long terme les problèmes de financement de l’AVS. La réforme de cette assurance sociale reste cependant urgente. Les 11e et 12e réformes de l’AVS sont décisives. Pour faire face au défi du vieillissement de la population, l’adaptation des prestations sera inévitable. Il faudra également libérer l’AVS du poids de l’endettement de l’AI grâce à une 6ème révision de l’assurance invalidité. Les divers projets d’extension des prestations sont quant à eux insensés et doivent donc être rejetés.

    Dans la campagne, les partisans de l’initiative COSA ont tenté vainement d’attaquer la souveraineté des cantons, notamment en diabolisant la concurrence fiscale et les réformes visant à améliorer l’attractivité des cantons au niveau des impôts. Ces arguments n’ont visiblement pas trompé les citoyens. Pour economiesuisse, le rejet de l’initiative COSA montre l’attachement du peuple suisse à l’autonomie fiscale des cantons et son opposition à l’harmonisation fiscale matérielle, telle que celle visée par l’initiative récemment annoncée par le PS.

    Malgré la défaite, la gauche tentera encore de faire du bricolage avec la politique financière de notre pays. Le NON à l’initiative COSA est le signe que le peuple suisse n’a pas l’intention de se laisser entraîner sur cette voie hasardeuse.

Contact: Chantal Balet Emery, 079 628 56 87



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: