economiesuisse

Accord-cadre de l'OMC: un petit pas dans la bonne direction

Prise de position economiesuisse Zurich (ots) - Le Conseil général de l'OMC est parvenu hier à conclure un accord qui pose les bases des futures négociations sur le programme fixé à Doha. L'économie suisse salue ce résultat, mais considère que l'accord représente le minimum absolu. Presque pas d'alternative au système commercial multilatéral Après l'échec de la conférence ministérielle de Cancun à l'automne 2003, l'accord-cadre que les membres de l'OMC ont conclu à Genève permet de relancer le Cycle de Doha. economiesuisse est satisfaite que cette étape ait été franchie. Une issue positive des négociations entamées à Doha a une importance fondamentale pour l'économie suisse, qui est fortement tournée vers l'exportation. D'une part, les entreprises suisses sont très intéressées par une libéralisation du domaine des services et par une amélioration de l'accès au marché pour les biens industriels. D'autre part, il n'existe pour notre pays pratiquement pas d'alternative plus favorable que le système commercial multilatéral mis en place par l'OMC. Les petits pays peuvent bien mieux faire valoir leurs intérêts dans des négociations multilatérales que dans des accords de libre-échange bilatéraux. Enfin, en l'absence de progrès dans le Cycle de Doha, les doutes iraient croissants sur l'avenir de l'OMC. Une solution minimale à peine satisfaisante Malgré tout, l'accord-cadre obtenu représente, aux yeux de l'économie suisse, le minimum absolu. Les compromis négociés dans le domaine de l'accès au marché pour les produits industriels et de la libéralisation des services apparaissent bien modestes. De plus, trois des quatre "thèmes de Singapour" (politique de concurrence, protection des investissements et transparence des marchés publics) ne sont même plus à l'agenda du Cycle de Doha, seule la facilitation des échanges est maintenue. L'économie suisse aurait souhaité voir négocier un accord allant beaucoup plus loin, afin de mieux tenir compte des évolutions constatées dans l'économie mondiale. economiesuisse souhaite que le Conseil fédéral invite les négociateurs suisses à continuer de s'engager intensivement en faveur d'une libéralisation du commerce mondial. ots Originaltext: economiesuisse Internet: www.newsaktuell.ch/f Contact: Gregor Kündig economiesuisse Mobile: +41/79/755'97'75 Internet: www.economiesuisse.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: