Gottlieb Duttweiler Institute GDI

«OPINION PUBLIQUE 4.0»: parution de l'étude GDI

Rüschlikon (ots) - La nouvelle étude GDI, «Opinion publique 4.0 - L'avenir de la SSR dans l'écosystème du numérique» analyse les perspectives futures pour l'entreprise publique de médias suisses. Réalisée sur mandat de la SSR, cette étude montre que les bouleversements que connaît actuellement la branche des médias offre à la SSR l'opportunité de se réinventer, à l'ère du numérique, en véritable outil de la démocratie.

Le tournant numérique transforme radicalement le monde des médias. Les nouvelles technologies font émerger, et exigent, de nouveaux formats ; elles modifient les modes de consommation des utilisateurs et les règles de la concurrence internationale. Aucune entreprise média n'est épargnée, et la SSR ne fait pas exception.

Dans son étude «Opinion publique 4.0 - L'avenir de la SSR dans l'écosystème du numérique», le Gottlieb Duttweiler Institute (GDI), mandaté par la SSR, analyse la façon dont les médias publics peuvent saisir l'opportunité offerte par ce tournant. Pour ce faire, il s'agit de miser sur l'innovation et ce, à tous les niveaux:

   - Technique: réalité virtuelle, zéro interface... les médias 
     audiovisuels doivent investir dans les nouvelles technologies.
   - Contenu: la distinction entre producteurs et consommateurs 
     devient de plus en plus ténue, la co-création et les modèles 
     participatifs prennent de plus en plus de poids.
   - Organisation: l'innovation se fait en réseau. Grâce à des 
     restructurations, la SSR de demain pourra être suffisamment 
     flexible pour s'adapter au changement, voire même être un 
     élément moteur de celui-ci.
   - Etat d'esprit: afin d'exploiter pleinement les opportunités 
     offertes par le nouvel écosystème du secteur des médias, les 
     grandes entreprises de la branche doivent créer une culture de 
     l'expérimentation. 

Le mandat de la SSR offre à l'entreprise l'opportunité d'adopter un nouveau positionnement à l'ère du numérique et de se réinventer en outil de la démocratie. Fort de son indépendance financière et politique et de sa légitimité démocratique, le service public de demain a pour mission d'encourager la diversité des opinions et la cohésion au sein du pays en dépassant les fossés qui se creusent au sein de la population.

Roger de Weck, directeur général de la SSR, a déclaré : «Les futurologues du Gottlieb Duttweiler Institut sont arrivés à la conclusion que l'entreprise de médias publique qu'est la SSR va jouer un rôle primordial dans le paysage des médias suisses de demain. L'avènement du numérique est une chance à saisir pour un fournisseur de contenu audiovisuel tel que la SSR, qui mise sur une offre de qualité destinée à l'ensemble du public, dans toutes les langues nationales, toutes générations confondues. Nos atouts, ce sont l'innovation, la «coopétition» et la soif de nouveauté.»

L'étude «Opinion publique 4.0» peut être téléchargé gratuitement à l'adresse suivante : gdi.ch/oeffentlichkeit40

Contact:

GDI Gottlieb Duttweiler Institute
Mauro Guarise, Communications
mauro.guarise (at)gdi.ch
+41 44 724 62 05



Plus de communiques: Gottlieb Duttweiler Institute GDI

Ces informations peuvent également vous intéresser: