SKO Schweizer Kader Organisation

Votation fédérale du 26 septembre: Prise de position de l'Association suisse des cadres (ASC) quant à la révision de la loi sur de l'assurance-chômage - contre la double pénalisation des cadres

    Zurich (ots) - En prévision de la votation fédérale portant sur la révision de la loi sur l'assurance-chômage, le Comité de l'ASC s'est prononcée en faveur de la liberté de vote. Cependant, le Comité de l'Association se demande si la solution proposée par l'État et le Parlement constitue une contribution réelle à l'assainissement de l'assurance chômage et critique la double pénalisation des cadres».

    En cas d'acceptation de ce projet, les cotisations salariales augmenteraient de 0,2%, ce qui, selon l'ASC, n'est clairement pas suffisant pour assainir l'assurance chômage dans un délai raisonnable. Malgré des hypothèses optimistes, l'Etat table sur 17 ans pour y parvenir. De nombreuses réductions de prestations en faveur des assurés sont en outre liées à cette décision. Cette mesure ne toucherait pas seulement les jeunes employés, mais également les cadres moyens. La cotisation de solidarité pour les travailleurs au salaire plus élevé s'établit entre 126 000 CHF et 315 000 CHF (sans prestations d'assurance correspondantes).

    En outre, l'indemnité journalière des travailleurs sans enfant dont le revenu moyen s'élève de 60 000 CHF à 126 000 CHF est bloquée pour une période allant jusqu'à un mois! Ainsi, une personne au chômage durant trois mois ne percevrait, aux termes de la loi sur l'assurance chômage révisée, que 53% de compensation salariale au lieu de 70% auparavant. L'ASC considère ces délais d'attente clairement trop longs. Conjugués à la cotisation de solidarité, ils constituent une double pénalisation des cadres, ce que l'ASC refuse!

    L'ASC dénonce en outre le fait qu'aux termes de la loi relative à l'assurance-chômage actuelle, seules les cotisations augmentent tandis qu'aucune contrepartie n'est distribuée. Même si l'ASC laisse libre choix à ses membres de décider s'ils sont en faveur d'une révision de la loi sur l'assurance-chômage ou pas, l'association considère qu'un refus pourrait avoir des effets positifs puisqu'il ouvrirait la voie à un réel assainissement de l'assurance-chômage. Le Comité ASC est persuadée que l'actuelle proposition de révision ne constitue pas une proposition de solution durable.

    L'ASC souhaite qu'une future révision de l'assurance-chômage génère un renforcement des rentrées d'argent, notamment par une considérable augmentation des cotisations. En corollaire, l'ASC réclame une nette augmentation du salaire garanti, dans la mesure où l'assurance-chômage est une «assurance» et non une institution sociale qui aurait vocation à redistribuer ses finances! Le texte soumis à la votation du 26 septembre 2010 ne tient pas compte de tout cela.

ots Originaltext: Schweizer Kader Organisation SKO
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Urs Meier, Directeur
Tél.: +41/43/300'50'66



Ces informations peuvent également vous intéresser: