SKO Schweizer Kader Organisation

La décision sur la caisse de retraite des CFF: un sacrifice très douloureux, mais indispensable - La Confédération doit enfin apporter, elle aussi, sa contribution

    Zurich (ots) - Le lundi 7 septembre 2009, le Conseil d'administration des CFF a décidé de sa contribution aux mesures d'assainissement de la caisse de retraite des CFF. Ainsi employeurs et employés ont-ils rempli leurs obligations: au cours des 10 années à venir, ils participeront ensemble et de manière paritaire à l'assainissement de la caisse de retraite en piteux état par une contribution supplémentaire de 2,543 milliards de CHF. Ceci représente aux yeux de l'ACTP une «contribution extrêmement douloureuse, mais malheureusement nécessaire» du personnel et de l'entreprise, comme le constate Markus Spühler, Président de l'ACTP.

    Pour que le paquet de mesures entre en vigueur dans son intégrité, il est maintenant fait appel au Parlement: conformément à la requête du Conseil fédéral, la Confédération doit également prendre à son compte environ 1/3 des coûts d'assainissement avec une contribution de 1,148 milliard de CHF. Ceci représente, de l'avis du Directeur administratif de l'ACTP Urs Meier, «le minimum absolu, car le propriétaire qu'est la Confédération avait «oublié», au moment de la prise d'autonomie de la caisse de retraites des CFF en 1999, de fournir une réserve pour fluctuations économiques et n'avait donc pas pleinement réalisé son financement!»

    - L'ACTP se félicite que la longue attente de la décision soit enfin terminée et que les CFF prévoient une solution paritaire regroupant la Confédération, les CFF et les destinataires de la caisse de retraite. La garantie est ainsi apportée que l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) ne sera pas obligé de prendre des décisions encore plus draconiennes.

    - En même temps, l'ACTP est très déçue par les mesures prévues, car il n'existe quasiment pas d'alternative à la solution proposée qui comporte les sacrifices ci-dessus mentionnés pour les salariés et les retraités.

    - L'ACTP prend connaissance du fait que les mesures citées ne peuvent être couronnées de succès que si le Parlement approuve également la contribution de la Confédération proposée par le Conseil fédéral et cela demandera encore un an selon toute prévision. En conséquence, l'ACTP invite l'ensemble des parlementaires à adopter la requête du Conseil fédéral demandant une contribution minimale de la Confédération.

    - L'ACTP escompte également que les CFF interviendront pour que la Confédération augmente même encore le montant minimum prévu de 1,148 milliard de CHF.

    Pour bénéficier de caisses de retraites sûres et performantes dans les transports publics, l'ACTP demande:

    - un financement intégral correct des caisses de retraites CFF et Ascoop par la Confédération;

    - un arrêt de la diminution des prestations et des pensions de retraite;

    - après l'assainissement: une compensation du renchérissement pour les retraités.

    Pour appuyer ces revendications minimales, l'ACTP mobilise également ses membres, et ce pour la première fois de son histoire, en les appelant à participer également à la manifestation de la Fédération suisse des cheminots (SEV).

ots Originaltext: SKO
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Markus Spühler
Président de l'ACTP
E-Mail: markus.spuehler@sbb.ch
Natel:  +41/79/223'05'25

Urs Meier
Directeur administratif de l'ACTP
E-Mail: u.meier@sko.ch
Tél.:    +41/43/300'50'66

ACTP
BP
8042 Zurich
Tél.:        +41/43/300'50'60
Fax:         +41/43/300'50'61
E-Mail:    info@kvoev-actp.ch
Internet: www.kvoev-actp.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: