Registre Suisse des Donneurs de Moelle

7,2 millions de donneurs de moelle dans le monde

    Berne (ots) - Plus de 7,2 millions de volontaires dans le monde entier sont prêts aujourd'hui à donner leur moelle osseuse pour des malades anonymes. Autant d'exemples de la solidarité internationale envers des patients pour lesquels on n'a pas trouvé de donneur compatible au sein de la famille.

    La première transplantation jamais réalisée dans le monde avec la moelle d'un donneur non apparenté a eu lieu en 1973 au Westminster Children's Hospital de Londres sur un garçonnet de deux ans souffrant d'une maladie immunitaire congénitale. Une Australienne, Shirley Nolan, mère d'un garçon du même âge frappé d'une maladie grave de la moelle osseuse, en entendit parler et, nourrissant l'espoir de voir son fils bénéficier de ce traitement, prit contact avec les médecins du Westminster Children's Hospital. La transplantation proprement dite ne posait pas de problème. La difficulté consistait à trouver un donneur apparenté. Shirley Nolan mobilisa alors le public et se mit à la recherche de fonds pour le typage tissulaire de donneurs volontaires. Des milliers de personnes en Angleterre répondirent à l'appel et se firent enregistrer comme donneurs volontaires, ce qui amena Mme Nolan à fonder à Londres en 1974 le premier registre des donneurs de moelle au monde, le Anthony Nolan Bone Marrow Trust. Malheureusement, il ne fut jamais possible de trouver un donneur compatible pour Anthony et le garçon succomba à sa maladie en 1979, à l'âge de 8 ans.

    Il faudra encore quelques années pour que l'exemple de Shirley Nolan soit suivi à l'étranger et que des registres semblables apparaissent dans le monde. Ils sont actuellement 49 registres répartis dans 36 pays en Europe et outre-mer, qui collaborent étroitement au-delà des frontières de leurs pays respectifs pour venir en aide aux patients. Près de 41% des 7,2 millions de donneurs sont enregistrés dans 27 Etats européens et 59% dans 9 pays d'outre-mer. L'échange international de donneurs est réglé depuis 1988 par la World Marrow Donor Association. Et en 1989 fut mise sur pied la banque de données de la Bone Marrow Donors Worldwide grâce à laquelle on peut consulter les dossiers des donneurs du monde entier. De plus, depuis 1999, elle est même accessible en ligne par Internet.

    En Suisse, c'est la Fondation Registre Suisse des Donneurs de Moelle qui administre depuis 1988 la banque nationale de données sur les donneurs, qui recherche des donneurs pour des patients, suisses comme étrangers, et qui transmet les dossiers de donneurs compatibles.

    Il suffit de deux chiffres pour se convaincre, si besoin était, de l'importance que revêtent pour le registre suisse la collaboration internationale et, en corollaire, l'accès aux 7,2 millions de donneurs dans le monde : près de 90% des transplantations réalisées en Suisse ont été rendues possibles grâce à la moelle osseuse de donneurs étrangers, tandis que 90% des prélèvements opérés sur des donneurs suisses sont allés à des malades de l'étranger.

ots Originaltext: Fondation Registre Suisse des Donneurs de Moelle
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Fondation Registre Suisse des Donneurs de Moelle
Margrit Kern, Directrice
Tél: 031 960 76 36
e-mail: info@swissregistry.ch
Internet : www.dondemoelle.ch.



Ces informations peuvent également vous intéresser: