Schweizer Tourismus-Verband / Fédération suisse du tourisme

La Fédération suisse du tourisme FST: Quel est le point commun entre la route et le rail et le tourisme?

La Federation suisse du Tourisme s'engage en faveur d'une bonne desserte des regions touristiques par les voies de communication    

    Berne (ots) - La Fédération suisse du tourisme (FST) a examiné les plans sectoriels Routes et Rail/Transports publics et constaté que les conflits avec les intérêts de l'économie touristique étaient programmés. Elle insiste de manière explicite sur la nécessité d'assurer une liaison appropriée entre les régions touristiques et les centres, base indispensable pour le développement du tourisme. En même temps elle s'oppose à toute prescription pouvant entraver le libre choix des moyens de transport publics dans le trafic des loisirs. Elle s'engage en faveur de mesures d'incitation et d'amélioration de la qualité ciblées et réfute toutes mesures contraignantes. En même temps, elle exige que dans le domaine de la politique des transports, la Confédération n'opte pas pour la solution de se soustraire à ses responsabilités à l'égard du tourisme.

    Le développement du tourisme suisse dépend fortement de la qualité de l'infrastructure des transports. Ce n'est que là où une desserte est garantie que le tourisme pourra se développer. Cela est plus important que jamais étant donné que dans l'intervalle, même les régions de montagne se sont transformées en zones de détente proches des agglomérations urbaines. La mobilité élevée qui va continuer à augmenter à l'avenir également indique que la mise en place de bonnes voies de communication est d'une importance capitale pour l'attrait d'une région touristique. Dans ce cheminement, la collaboration entre les responsables des transports et le libre choix des moyens de transport publics constituent des bases indispensables pour une politique des transports favorable au tourisme. On déplore toutefois l'absence d'un plan sectoriel prenant en considération tous les modes de transport.

    Aujourd'hui on reconnaît d'une manière générale que les transports peuvent porter préjudice à la qualité de vie et à la qualité de l'environnement pour les touristes et la population locale. Cela est tout particulièrement valable pour les régions situées le long des grands axes de transit, pour les agglomérations et pour certaines régions touristiques cibles. A ce niveau-là il importe d'agir à l'aide de moyens d'incitation et de mesures d'amélioration de la qualité, sans toutefois perdre de vue l'importance du trafic touristique et de la politique touristique. Des limites étroites sont imposées au découplage entre croissance de l'économie touristique et développement des transports. L'économie touristique a besoin qu'un nombre accru de touristes suisses et étrangers se rendent dans les centres touristiques.

    La desserte des régions touristiques ne doit pas être laissée au hasard. Les planifications ne doivent pas uniquement se baser sur le nombre des nuitées dans la région car cela équivaudrait à évincer le tourisme journalier. Comme chacun le sait, celui-ci est très important pour le trafic pendant les loisirs.

ots Originaltext: Fédération suisse du tourisme
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Judith Renner-Bach
Directrice de la Fédération suisse du tourisme
Tél.      +41/31/307'47'47
E-Mail: judith.renner-bach@swisstourfed.ch
[ 006 ]



Plus de communiques: Schweizer Tourismus-Verband / Fédération suisse du tourisme

Ces informations peuvent également vous intéresser: