Bundesamt fĂĽr Wasser und Geologie

BWG: Sur les origines du Cervin

      Berne (ots) - La pyramide du Cervin est formĂ©e de roches africaines
et de sédiments marins. C’est notamment ce que révèle la carte de
l’Atlas géologique de la Suisse consacrée au Cervin (échelle
1:25’000), qui vient de paraître. Quelque 100 millions d’années
après sa formation, le plus célèbre des sommets alpins figure
également sur les cartes géologiques officielles de la Suisse.

    A lÂ’occasion de cette nouvelle parution, Zermatt sera entièrement placĂ© cet Ă©tĂ© sous le signe de la gĂ©ologie. En collaboration avec lÂ’Office fĂ©dĂ©ral des eaux et de la gĂ©ologie, Zermatt-Tourisme organise chaque semaine, du 12 juillet au 27 aoĂ»t 2004, des visites guidĂ©es et des excursions gĂ©ologiques. LÂ’histoire captivante du Cervin y sera Ă©galement abordĂ©e. La nouvelle carte gĂ©ologique a confirmĂ© que lÂ’emblème de la Suisse est une mosaĂŻque « multiculturelle ». En effet, le sommet du Cervin, comme dÂ’autre sommets en Valais (Dent Blanche et Weisshorn p.ex.), est dÂ’origine africaine.

    Le sommet du Cervin vient dÂ’Afrique LÂ’origine de ce fait, Ă  première vue singulier, remonte Ă  quelque 100 millions dÂ’annĂ©es, Ă  lÂ’Ă©poque oĂą lÂ’ancienne mer TĂ©thys sĂ©parait encore la plaque africaine et la plaque europĂ©enne. Dans cette mer, des volcans actifs recouvraient le fond marin de roches volcaniques qui venaient sÂ’ajouter aux sĂ©diments marins. Du fait de la dĂ©rive des continents, la plaque africaine a convergĂ©, Ă  travers cette mer, vers la plaque europĂ©enne, en poussant devant elle une partie des sĂ©diments et des roches volcaniques dĂ©posĂ©s au fond de la mer. Lors de la rencontre de ces deux plaques il y a quelque 45 millions dÂ’annĂ©es, la plaque africaine a grimpĂ© sur le bord de la plaque europĂ©enne en compagnie de roches du fond marin. Sous lÂ’effet de la pression, la croĂ»te ainsi Ă©paissie de ce bord de la plaque europĂ©enne a Ă©tĂ© Ă  la fois comprimĂ©e et poussĂ©e vers le haut : le plissement alpin avait commencĂ©.

    Ce phĂ©nomène a laissĂ© des traces visibles dans la rĂ©gion de Zermatt oĂą lÂ’on trouve rĂ©unis, dans un espace restreint, des types de roches de provenance africaine et europĂ©enne ainsi que des sĂ©diments marins. Les laves en coussins que lÂ’on y rencontre tĂ©moignent de lÂ’ancienne activitĂ© volcanique sur le fond marin. Les semaines gĂ©ologiques permettront Ă  chacun dÂ’observer ces phĂ©nomènes.

    Vous trouverez de plus amples informations concernant les semaines gĂ©ologiques Ă  Zermatt et la carte gĂ©ologique du Cervin aux adresses suivantes: www.zermatt.ch > Events www.bwg.admin.ch > GĂ©ologie.

Renseignements: Atlas géologique de la Suisse: Andreas Kühni, Office fédéral des eaux et de la géologie (OFEG); 031 325 71 76 ou 078 789 06 69 Zermatt Tourisme: 027 966 81 11 Service de communication OFEG: Flavia Castelberg, 031 324 27 39 ou 079 624 47 43

    Encadré :

    QuÂ’est-ce quÂ’une carte gĂ©ologique?

    Les cartes gĂ©ologiques fournissent des renseignements sur les couches superficielles de la croĂ»te terrestre. Elles nous font plonger dans lÂ’histoire de notre cadre de vie dont elles rĂ©vèlent la complexitĂ© et la diversitĂ©. Elles divulguent des informations gĂ©ologiques indispensables pour la planification sommaire et les premiers modèles de lÂ’espace Ă  bâtir. Les projets de construction de tunnels, de routes, de grands bâtiments, de points de captage dÂ’eau potable, de dĂ©charges, de gazoducs, de carrières ainsi quÂ’une multitude dÂ’autres projets requièrent des connaissances prĂ©cises de la gĂ©ologie locale. La carte nationale sert de base topographique lors de lÂ’Ă©tablissement dÂ’une carte gĂ©ologique Ă  lÂ’Ă©chelle 1:25'000, qui permet dÂ’illustrer de manière optimale les formations gĂ©ologiques et leur relation Ă  la surface du sol. Les connaissances techniques qui apparaissent Ă  travers les cartes protègent donc aussi bien des vies humaines que lÂ’environnement et prĂ©serve notre sociĂ©tĂ© de coĂ»teux investissements inutiles. Ainsi, le travail cartographique financĂ© par la ConfĂ©dĂ©ration profite Ă  lÂ’ensemble de la population. Le principal ouvrage de rĂ©fĂ©rence Ă  cet Ă©gard est lÂ’Atlas gĂ©ologique de Suisse Ă  lÂ’Ă©chelle 1:25Â’000, tenu Ă  jour par la ConfĂ©dĂ©ration depuis 1986. La carte du Cervin est la 107ème feuille de cet ouvrage.



Plus de communiques: Bundesamt fĂĽr Wasser und Geologie

Ces informations peuvent également vous intéresser: