Bundesamt für Wasser und Geologie

BWG: Risque sismique non négligeable en Suisse

    Berne (ots) - Les sociétés suisses de réassurance s'attendent à ce qu'un séisme qui se produit tous les 100 ans occasionne des dégâts pour 7 milliards de francs. A l'aide d'une nouvelle publication,  l'Office fédéral des eaux et de la géologie montre qu'il est désormais possible de conférer une sécurité parasismique raisonnable aux nouvelles constructions sans surcoût ou presque

    A l'échelle mondiale, l'aléa sismique régnant en Suisse est considéré comme modéré à moyen et il n'est donc pas négligeable. Les sociétés suisses de réassurance s'attendent à ce qu'un événement de magnitude 5,5 à 6 sur l'échelle Richter occasionne des dégâts en Suisse pour 7 milliards de francs, tandis que la facture devrait se monter à 40 milliards pour une magnitude 6 à 6,5. Jusqu'en 1970, aucune norme parasismique n'existait pour les constructions. En conséquence, 10% seulement des ouvrages existants respectent aujourd'hui les normes parasismiques adéquates datant de 1989.

    De nombreux spécialistes de la construction croient encore que la sécurité parasismique passe par d'importants surcoûts. Or cette opinion n'est pas fondée. Dans un pays à sismicité modérée comme la Suisse, le prix de la sécurité parasismique des nouveaux bâtiments est généralement null à modeste (de quelques pour-mille). Cela suppose une collaboration étroite entre l'architecte et l'ingénieur dès les premiers coups de crayon lors de la conception d'un nouveau bâtiment. La nouvelle publication de l'OFEG "Conception parasismique des bâtiments - Principes de base à l'attention des ingénieurs, architectes, maîtres d'ouvrages et autorités" explicite clairement les points à respecter. L'auteur, le Professeur Hugo Bachmann de l'EPFZ, décrit à l'aide de 35 principes de base, les mesures améliorant la sécurité parasismique des bâtiments. Les principes s'appliquent essentiellement aux nouvelles constructions. Ils peuvent aussi être mis à contribution pour expertiser ou assainir des bâtiments existants.

    Le contenu de la présente brochure - la sécurité parasismique des ouvrages futurs - figure au premier plan du programme de mesures de la Confédération pour la mitigation des séismes pour la période 2001- 2004. Depuis l'année dernière, la Confédération n'approuve ou ne subventionne plus que les constructions respectant de manière conséquence les normes parasismiques les plus récentes. Les contrôles sont assurés par les services compétents.

    La Centrale de coordination pour la mitigation des séismes La Centrale de coordination pour la mitigation des séismes a été mise sur pied en janvier 2001 au sein de l'Office fédéral des eaux et de la géologie à Bienne. Sa tâche prioritaire consiste à mettre au point une politique homogène de prévention parasismique et à coordonner les mesures prises à cet égard par la Confédération. Elle est également chargée de dresser et de tenir à jour l'inventaire des constructions de la Confédération sous l'angle de la sécurité parasismique et d'élaborer des directives et des aides à l'exécution pour les professionnels de la construction, les maîtres d'ouvrages et les autorités. La Centrale de coordination prodigue des conseils et fournit l'assistance nécessaire à toute l'Administration fédérale. Elle dirige des projets et collabore avec les offices fédéraux compétents pour la mise en uvre des principes de base dans le secteur de la construction.

Bibliographie: Conception parasismique des bâtiments - Principes de base à l'attention des ingénieurs, architectes, maîtres d'ouvrages et autorités. Hugo Bachmann, Directives de l'OFEG, 2002, 81 pages, édité par l'Office fédéral des eaux et de la géologie OFEG. A commander sous l'article 804.802f à l'OFCL, Diffusion des publications, 3003 Berne. Prix CHF 17.10. Cette publication existe aussi en allemand.  La publication est disponible sous format PDF sur le site Internet de l'OFEG: www.bwg.admin.ch

    Renseignements:

Dr. Olivier Lateltin, Chef de la Centrale de coordination de la Confédération pour la mitigation des séismes, OFEG     olivier.lateltin@bwg.admin.ch Tel. (+41) 32 328 87 59

Bienne, le 7 octobre 2002



Plus de communiques: Bundesamt für Wasser und Geologie

Ces informations peuvent également vous intéresser: