Raiffeisen Schweiz

Raiffeisen: considérable croissance notée en 2001

St-Gall (ots) - Le groupe Raiffeisen affiche pour l'exercice 2001 une croissance supérieure aux attentes générales: le total de bilan a augmenté de 6,8% à 82,4 milliards de francs par rapport à l'année précédente. Les 512 Banques Raiffeisen autonomes ont sensiblement accru leur part de marché globale. Raiffeisen a toujours le vent en poupe durant l'exercice suivant son Centenaire. Le groupe Raiffeisen a en particulier noté une hausse des fonds de la clientèle de 8,2%, soit 4,7 milliards de francs, durant la seule année commerciale 2001. Dans l'ensemble, les Banques Raiffeisen ont ainsi vu quelque deux millions de clients leur confier plus de 62 milliards de francs. «Voilà une belle preuve de confiance», comme s'exprimait M. Pierin Vincenz, président de la Direction du groupe Raiffeisen, lors de la conférence de presse de Zurich. A ces fonds de la clientèle correspondent des avances, prêts et crédits de 70,8 milliards de francs, ce qui représente une croissance de 4,5 milliards de francs (6,8 %). Bénéfice brut équivalent à celui de l'exercice 2000 L'évolution des produits s'est révélée très réjouissante, puisque les opérations d'intérêts sont en augmentation de 9,5%, alors que le produit des opérations de commission et de prestation de services n'a reculé que de 17,8%, un taux modeste au regard de l'environnement économique. Il en résulte au total un relèvement du produit brut de 5,9% équivalant à 1,6 milliard de francs (1,52 milliard en 2000). Toute croissance entraîne des coûts, ce que qu'attestent des charges de personnel (+12,7%) et les autres charges d'exploitation (+11,9%) plus élevées. Les coûts par collaborateur, avec CHF 178'000.--, se situent cependant toujours nettement en dessous de ceux d'entreprises de services financiers comparables. Le bénéfice brut de 678,9 millions de francs s'inscrit au niveau de l'an dernier (691,9 millions). Cette croissance continue s'inscrit dans la perspective d'un développement à long terme, comme en témoignent aussi divers produits. De la sorte, l'épargne bancaire a connu un véritable renouveau en 2001, si bien que Raiffeisen a pu, ces cinq dernières années, accroître sa part de marché à 16,8%. Il en va de même pour les créances hypothécaires, où Raiffeisen détient désormais une part de marché de 12%, et même de 20% en termes de nombre d'opérations. Voilà qui souligne bien l'excellente situation de Raiffeisen sur le marché de détail. D'après M. Pierin Vincenz: «Cette croissance, nous en sommes fiers, puisqu'elle prouve que confiance, fiabilité et constance sont autant d'éléments indispensables dans les relations avec les clients». Des études de marché montrent qu'une proportion de 70% de la clientèle Raiffeisen recommanderait, le cas échéant, leur Banque à leurs proches ou à leurs connaissances. 1 million de coopérateurs Raiffeisen a le vent en poupe, non seulement en ce qui concerne les chiffres du bilan. A la fin de l'année dernière, Raiffeisen franchissait ainsi le seuil du million de sociétaires. Un événement marquant, et une nouvelle étape significative, comme en témoigne un bref regard rétrospectif: l'effectif des membres a doublé au cours des huit dernières années, sur la base d'un accroissement annuel d'environ 70'000 personnes. C'est ainsi qu'un adulte sur cinq est sociétaire de l'un des plus de 500 établissements Raiffeisen organisés en coopérative. «Mais le sociétariat n'est pas qu'un aspect folklorique ouvrant l'accès à l'assemblée générale annuelle. Il doit aussi apporter de réels avantages», comme le souligne M. Pierin Vincenz. Il en va ainsi des différents produits destinés aux coopérateurs, désormais munis d'un label caractéristique, et qui chaque année, procurent des rabais se chiffrant à quelques centaines de francs. C'est le cas de la carte journalière pour l'Expo, que les sociétaires peuvent obtenir à moitié prix. En tant qu'organisation nationale, Raiffeisen veut contribuer à cette exposition qui, «en dépit de toutes les réserves, sera sans le moindre doute l'un des événements marquants de l'année», pour M. Pierin Vincenz. Forte demande pour l'e-banking Des produits tels que le «Fund of Funds» lancé l'an dernier, composé de fonds de placement en actions de branches et secteurs de croissance, de même que les fonds Futura, qui investissent dans des entreprises orientées sur le développement durable, résultent de l'orientation conséquente en fonction des exigences du marché. A fin 2001, le volume placé atteignait 160 millions de francs. Dès fin juin 2002, Raiffeisen proposera une hypothèque Minergie assortie d'une réduction d'intérêt de 0,5%. Introduit sur le marché helvétique en mars 2001, l'e-banking totalisait déjà quelque 70'000 contrats en fin d'exercice. Depuis le 18 mars dernier, une fonction de négoce boursier en ligne est également proposée. L'effort de prospection lancé dans les villes est pratiquement achevé. Des Banques Raiffeisen ont ouvert leurs portes à Bâle, Genève, Yverdon et Aarau en 2001. Deux succursales de l'Union suisse des Banques Raiffeisen suivront en juin de cette année, à Zurich, l'une au Limmatquai et l'autre à la Schwamendingerstrasse à Oerlikon. L'évolution dans les villes s'avère particullièrement positive. Des coopérations éprouvées Ces dernières années, les exigences des clients en matière de prestations financières se sont massivement accrues. Pour répondre à ces besoins, Raiffeisen s'engage dans des coopérations ciblées avec des partenaires solides dans lesquels elle détient une participation directe: l'assureur toutes branches Helvetia Patria, depuis 2000 et cosba private banking, depuis 2001 (cosba = cooperate swiss banking). Deux modèles de collaboration sont possibles avec Helvetia Patria Assurances: d'une part, via le biais de conventions d'intermédiation et d'assistance et, d'autre part, par l'intermédiaire de conseillers en assurances tels qu'en emploient une demi-douzaine de Banques Raiffeisen. A son siège de Zurich, et avec ses conseillers basés à Bâle et à Wil SG, cosba s'adresse à la clientèle privée à laquelle elle propose des services de gestion de fortune et de conseil en placement. En matière de produits, Raiffeisen entretient une coopération ayant fait ses preuves avec la banque Vontobel qui, depuis 1993, assure la gestion des fonds de placement. A fin 2001, le volume des fonds de placement s'est inscrit à 7,6 milliards de francs. Raiffeisen participe également à la firme VISECA Card Services SA, émettrice de cartes de crédit et ec/Maestro (Visa Card Classic et Eurocard/MasterCard). Aperçu du groupe Raiffeisen 2001 2000 Variation en mio CHF en mio CHF en % Total du bilan 82'409 77'142 + 6,8 Prêts et crédits à la clientèle 70'821 66'281 + 6,8 dont créances hypothécaires 63'502 59'251 + 7,2 Fonds de la clientèle 62'025 57'306 + 8,2 Volume des dépôts 20'109 19'316 + 4,1 Produit brut 1'613 1'523 + 5,9 Charges d'exploitation 934 831 + 12,4 Bénéfice brut 679 692 - 1,9 Membres 1'007'589 920'227 + 9,5 ots Originaltext: Union Suisse des Banques Raiffeisen Internet: www.newsaktuell.ch Contact: M. Franz Würth Relations publiques du groupe Raiffeisen Wassergasse 24 9001 St-Gall tel. +41/71/225'84'84 Fax +41/71/225'86'50 e-mail: franz.wuerth@raiffeisen.ch Bilan du groupe: http://www.raiffeisen.ch/raiffeisen/internet/home.nsf/Files/communiqu e2001/$FILE/2002-Bilanz-f.pdf

Ces informations peuvent également vous intéresser: