Alpen-Initiative

Résolution: Protection alpine au lieu d'extension des routes de transit

Altdorf (ots) - Des plans d'extension des routes de transit existent pour divers passages alpins. L'Initiative des Alpes s'y oppose. Au cours de son assemblée générale à Bellinzone TI, elle a adopté une résolution à ce sujet. L'organisation « Initiative Transport Europe » ITE a signé la même résolution à Cuneo en Italie. L'ITE poursuit le même objectif que l'Initiative des Alpes à savoir de réduire les nuisances et les risques provoqués par les transport de marchandises européens à un niveau supportable pour les êtres humains, la faune et la flore ainsi que leurs espaces vitaux.

« Un 2e tube au Gothard ne créera que de nouveaux problèmes », a déclaré à Bellinzone Mario Branda, maire du chef-lieu tessinois, lors de son allocution de bienvenue dans le cadre de l'assemblée de l'Initiative des Alpes. Tout comme l'Initiative des Alpes, il s'oppose à un doublement du tunnel routier du Gothard. Les études mandatées par le Conseil fédéral ont démontré qu'un chargement temporaire des poids lourds et voitures sur le rail permettrait de gérer le trafic pendant l'assainissement.

Manuel Herrmann, responsable politique de l'Initiative des Alpes explique : « Il n'y a jamais eu autant de projets d'extension des routes de transit à travers les Alpes depuis les années 1970 ». En Autriche, en France, en Italie et aussi en Suisse justement. Le doublement du tunnel des Tauern en Autriche montre quelles sont les conséquences de tels projets : en quatre ans, le tunnel a attiré presque 20% de trafic en plus.

La Suisse se trouve dans une situation particulière car en 2016, le tunnel ferroviaire de base du Gothard sera mis en exploitation. Ces nouvelles capacités ferroviaires permettront de transférer le trafic de marchandise en transit de la route au rail. « Le peuple s'est plusieurs fois prononcé en faveur du transfert du trafic au cours de ces trois dernières décennies. Cependant, le Parlement veut faire construire un 2e tube, freiner le transfert du trafic et déprécier l'investissement de plusieurs milliards de la NLFA » dit Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes.

L'Initiative des Alpes et l'ITE s'engagent en revanche pour un trafic porteur d'avenir et respectueux des êtres humains et de l'environnement. C'est la raison pour laquelle, ils revendiquent dans leurs résolutions :

- le respect des interdictions d'extension des axes de transit dans 
la région alpine ;
- le transfert du trafic de marchandises de la route au rail ;
- le respect des valeurs limites en vigueur concernant les émissions 
sonores et polluantes ;
- la diminution des émissions de CO2 dues au trafic ;
- l'exploitation des capacités ferroviaires dans leur intégralité ;
- l'introduction à l'échelle européenne d'une eurovignette ainsi que 
l'augmentation de la RPLP en Suisse au niveau maximal autorisé ;
- la mise en place d'une bourse du transit alpin ou d'un instrument 
de transfert d'efficacité similaire ;
- l'abandon du projet de construction d'un 2e tube au Gothard. 

Contact:

Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes, 076 508 16 33
Manuel Herrmann, responsable politique de la protection des Alpes,
078 765 61 16
Isabelle Pasquier, Coordinatrice pour la Suisse romande, 078 614 04
15



Ces informations peuvent également vous intéresser: