Alpen-Initiative

La politique ne peut pas tout simplement bricoler l'objectif de transfert et TOLL+ n'est pas une solution pour la Suisse

Altdorf (ots) - L'objectif : 650'000 camions transitant par les Alpes au lieu de 1,25 million actuellement. Le premier chiffre découle directement de la Constitution, le deuxième démontre les efforts insuffisants fournis par le Conseil fédéral pour transférer les marchandises en transit de la route au rail. En relation avec la publication attendue du rapport sur le transfert du Conseil fédéral, l'Initiative des Alpes revendique des négociations sérieuses sur une bourse du transit alpin ainsi que des mesures techniques qui permettront d'accroître l'efficacité dans le trafic marchandises ferroviaire. En outre, les régions de l'Arc alpin doivent être associées aux négociations sur une bourse du transit alpin avec l'UE.

Le peuple suisse a confié un mandat précis au Conseil fédéral : les marchandises en transit doivent traverser les Alpes sur le rail et non par camions. Le chiffre maximal de 650'000 camions par année autorisés à circuler est inscrit dans la loi. Ce nombre découle directement de l'article 84 de la Constitution fédérale et ne peut donc être modifié à souhait par les politiques, même si quelques-uns prétendent le contraire et souhaitent édulcorer ce chiffre vers le haut et stopper le transfert. « Si la Constitution respectivement la définition de l'objectif de transfert était prise au pied de la lettre et reportée aux chiffres actuels, il faudrait même abaisser aujourd'hui l'objectif de transfert », explique Marina Carobbio Guscetti, vice-présidente de l'Initiative des Alpes et Conseillère nationale du Tessin.

La bourse du transit alpin représente l'instrument le plus efficace pour atteindre l'objectif de transfert de 650'000 camions. Son efficacité est reconnue loin à la ronde. Or le Conseil fédéral s'est laissé intimidé par l'UE et ne veut plus poursuivre les négociations sur cet instrument de gestion, mais sur le concept appelé TOLL+. Il le met en avant comme un progrès alors qu'en vérité, celui-ci représente une régression: « TOLL+ n'apporte aucune amélioration à la situation du trafic, au contraire. TOLL+ ne contribuerait qu'à détériorer la situation sur les routes de transit suisses », s'insurge Laurent Seydoux, membre du comité de l'Initiative des Alpes et vice-président des Vert'Libéraux Suisse.

Regula Rytz, membre du comité de l'Initiative des Alpes, coprésidente des Verts Suisse et Conseillère nationale pense que le béton n'est pas essentiel pour améliorer le trafic des marchandises. Elle plaide d'une part pour une uniformisation de la structure ferroviaire en Europe ou pour des formalités de douane plus promptes ; d'autre part, elle exige du Conseil fédéral d'augmenter au maximum des possibilités admissibles les tarifs de la RPLP ; à l'heure actuelle, la taxe d'un poids lourd en transit pourrait être majorée de 40 francs! « Ou la Suisse renforce son infrastructure et favorise cette folie des transports internationale ou notre pays mise sur des solutions plus intelligentes telle que la bourse du transit alpin », explique Regula Rytz en faisant référence aux plans du Conseil fédéral concernant un deuxième tube au Gothard : « On ne peut nous faire croire qu'un deuxième tube routier n'a absolument rien à voir avec la politique de transfert! »

L'Initiative des Alpes exige du Conseil fédéral de relancer les négociations avec l'UE concernant une bourse du transit alpin afin de remplir les conditions du mandat de transfert jusqu'en 2018. En outre, le Conseil fédéral doit prendre au sérieux la position des régions concernées dans tout l'Arc alpin. Toutes revendiquent l'introduction d'une bourse du transit alpin et la nécessité d'être soulagées rapidement du trafic lourd. Les ministres des transports des pays alpins doivent enfin prendre acte de ces revendications.

Contact:

Laurent Seydoux, Genève, membre du comité de l'Initiative des Alpes,
079 203 74 05
Marina Carobbio, vice-présidente de l'Initiative des Alpes, 079 214
61 78
Regula Rytz, comité de l'Initiative des Alpes, 079 353 86 38
Alf Arnold, directeur de l'Initiative des Alpes, 079 711 57 13



Plus de communiques: Alpen-Initiative

Ces informations peuvent également vous intéresser: