Alpen-Initiative

Le référendum contre le second tube au Gothard aura lieu

Altdorf (ots) - L'Initiative des Alpes s'oppose fermement à tout second tube du tunnel routier du Gothard. En effet, une fois ce tube construit, il sera utilisé. Car qui construirait un tunnel dispendieux, pour ne l'utiliser ensuite qu'à moitié, comme le promet le Conseil fédéral ? Pour cette raison, l'Initiative des Alpes se saisira du référendum, si le Parlement se décide en faveur d'un second tube routier au Gothard.

La décision du comité de l'Initiative des Alpes est tombée à l'unanimité aujourd'hui à Berne. Le président de l'Initiative des Alpes, Fabio Pedrina, souligne : « Un second tube routier crée les conditions techniques nécessaires pour exploiter le tunnel à quatre voies et donc d'un doublement des capacités. Or, cela est contraire à la Constitution. » Construire un second tube exige une modification de la Constitution. Pedrina ajoute : « La combine des tubes qu'à moitié utilisés contrevient aux traditions démocratiques de notre pays ; le parlement ne devrait pas accepter de participer à ce petit jeu. »

L'Initiative des Alpes s'étonne toujours et encore que le Conseil fédéral planifie la construction préalable d'un second tube en vue d'assainir le tunnel existant du Gothard. Toutes les études (qu'il a lui-même commanditées) se prononcent contre cette option. La faisabilité d'une offre de remplacement par le rail est prouvée, le Tessin sera raccordé à tout moment à la Suisse alémanique. Selon le Bureau de prévention des accidents (bpa) un second tube augmenterait la sécurité routière, mais une augmentation de trafic de plus de 3% suffit à réduire la sécurité sur l'ensemble de l'axe Bâle-Chiasso.

Un assainissement comprenant un second tube coûterait deux à trois milliards de francs de plus - en tenant compte des coûts à long terme. En outre, cette variante reviendrait à ouvrir les vannes pour les camions transitant par les Alpes et sonnerait définitivement le glas d'une politique de transfert de la route au rail. La rentabilité économique du tunnel de base NLFA au Gothard, dont l'ouverture est prévue pour 2016, en serait gravement affectée. Le Conseil fédéral et le parlement risquent de se retrouver face à de longues procédures, ou pire, dans une impasse politique comme lors du refus du contre-projet à Avanti par le peuple, en 2004.

Contact:

Alf Arnold, secrétaire général, 079 711 57 13
Fabio Pedrina, président, 079 249 29 42



Plus de communiques: Alpen-Initiative

Ces informations peuvent également vous intéresser: