Alpen-Initiative

L'année des poids lourds prend fin. Vive la Saint-Sylvestre! - même si nous n'avons pas le coeur à la fête.

L'Initiative des Alpes a envoyé aux politiciennes et politiciens de la Berne fédérale et des cantons alpins cette carte postale de «Saint-Sylvestre» avant l'heure, afin de les rappeler à leur obligation de transférer le fret sur le rail.

Altdorf (ots) - Le nombre de camions ayant franchi les Alpes suisses depuis le début de l'année atteint déjà le million ce 30 septembre. D'après la loi en vigueur sur le transfert du trafic, il s'agit là du contingent annuel maximal autorisé dès 2011. Mais il sera de loin dépassé au 31 décembre. L'Initiative des Alpes a dénoncé cette situation en organisant quatre actions dans les cantons des Grisons, d'Uri, du Tessin et du Valais. Elle exhorte le Conseil fédéral à prendre enfin des mesures efficaces pour transférer les marchandises de la route au rail et ainsi respecter la Constitution.

Si le Conseil fédéral et le Parlement se souciaient de la volonté du peuple et appliquaient la loi, ils devraient décréter officiellement ce 30 septembre dernier jour de l'année des poids lourds 2011, le contingent annuel maximal autorisé étant d'ores et déjà épuisé. Non seulement le volume de fret transporté par chemin de fer n'augmente pas, mais le trafic poids lourds à travers la Suisse continue de grossir. «Le rail dispose d'assez de capacités pour absorber le surcroît de marchandises lié au transfert depuis la route, comme l'a confirmé le Conseil fédéral lui-même», a déclaré à Erstfeld (UR) Alf Arnold, directeur de l'Initiative des Alpes. Une majorité du Parlement s'obstine pourtant à prétendre le contraire. «Cet argument d'une soi-disant insuffisance des capacités ferroviaires ne sert qu'à dissimuler le manque de volonté politique de mener à bien le transfert modal», a poursuivi Alf Arnold. Thomas Burgener, membre du comité de l'Initiative des Alpes et ancien conseiller d'Etat valaisan, a souligné quant à lui que le futur assainissement du tunnel routier du Gothard offre l'occasion de prendre enfin sérieusement en main ce transfert.

Le Conseil fédéral et le Parlement ont négligé jusqu'ici de prendre des mesures efficaces, notamment de mettre en place une bourse du transit alpin. Cette bourse permettrait pourtant de réduire de moitié le nombre de camions en transit, d'accroître la sécurité sur les autoroutes et d'améliorer la qualité de vie le long des axes de transit. L'Initiative des Alpes a envoyé aux politiciennes et politiciens de la Berne fédérale et des cantons alpins une carte postale de «Saint-Sylvestre» avant l'heure, afin de les rappeler à leur obligation de transférer le fret sur le rail.

Contact:

Alf Arnold, directeur de l'Initiative des Alpes, 079 711 57 13
Thomas Burgener, membre du comité de l'Initiative des Alpes, 079 449
56 15
Brigitte Wolf (VS), membre du comité de l'Initiative des Alpes, 079
456 95 54
Stefan Grass (GR), membre du comité de l'Initiative des Alpes, 081
250 67 22



Plus de communiques: Alpen-Initiative

Ces informations peuvent également vous intéresser: