Alpen-Initiative

Assemblée générale 2004 de l’Initiative des Alpes à Bellinzone: Economiser, oui, mais au bon endroit!

      Altdorf (ots) - Le samedi 8 mai, le Castel Grande de Bellinzone
a accueilli l’assemblée générale annuelle de l’Initiative des Alpes.
A cette occasion, les membres ont adopté une résolution par laquelle
ils exhortent le Conseil fédéral et le Parlement à tenir compte de
la volonté populaire et à épargner la politique du transfert modal
dans le cadre du programme d’allégement 2004.

    Au Moyen Age déjà, le Castel Grande de Bellinzone était un lieu où se prenaient des décisions importantes pour le devenir des transports par le Gothard. C’est dans ce cadre historique que se sont réunis, le samedi 8 mai, les membres de l’Initiative des Alpes pour leur assemblée générale annuelle. Le conseiller national Fabio Pedrina (PS/TI), très applaudi, a été confirmé dans sa fonction de président de l’association. Alf Arnold, Georges Darbellay et Lucia Lauener se sont retirés du comité. Avec le retrait de ces trois salariés de l’Initiative des Alpes, un pas supplémentaire a été franchi vers une dissociation nette entre le niveau stratégique et le niveau opérationnel. Martin Graf s’est également retiré du comité, mais pour raison d’âge. Ont été élus nouveaux membres de cette instance Lisa Bürgi, Robert Hofer et Mathias Buschbeck. Les autres membres du comité et les membres du comité restreint, de même que les vérificateurs, ont été confirmés dans leur fonction. Les comptes et le budget ont été approuvés à une forte majorité.

    A la fin de l’ordre du jour, les membres de l’Initiative des Alpes ont adopté une résolution par laquelle ils exhortent le Conseil fédéral et le Parlement à tenir compte de la volonté populaire et à épargner la politique du transfert modal dans le cadre du programme d’allégement 2004. Ils rappellent qu’une politique du transfert modal digne de ce nom n’est possible que si le rail dispose de capacités suffisantes. A court et moyen terme, les goulets d’étranglement existant sur l’axe nord-sud doivent être éliminés et, à long terme, les NLFA doivent être achevées, soulignent-ils. «Tant que des instruments incitatifs efficaces n’auront pas été introduits, le rail dépendra du subventionnement mis en place en 1998 comme mesure d’accompagnement à l’accord sur les transports terrestres. Pour favoriser le transfert de trafic, mais aussi pour améliorer la sécurité routière, il est indispensable et urgent de renforcer les contrôles de poids lourds et, par conséquent, de réaliser les centres de compétences prévus à cet effet», peut-on lire dans cette résolution.

    Les membres de l’Initiative des Alpes y font en outre des propositions sur la manière de soulager d’un demi-milliard de francs les comptes de l’Etat: «Des économies annuelles de l’ordre de 300 millions de francs sont envisageables avec une bourse du transit alpin telle que la propose l’Initiative des Alpes, et des recettes supplémentaires de 200 millions de francs par année peuvent être réalisées si l’assujettissement à la redevance poids lourds liée aux prestations (RPLP) est étendu aux véhicules de livraison d’un poids total compris entre 2,5 et 3,5 tonnes. Après l’assemblée, les membres ont visité le Castel Grande.

Alpen-Initiative Alf Arnold Tel. +41/79 711 59 13



Plus de communiques: Alpen-Initiative

Ces informations peuvent également vous intéresser: