Alpen-Initiative

Non à une politique des transports passéiste!

    Altdorf (ots) - Les Alpes ne doivent pas être sacrifiées sur l'autel du trafic. En cette Année internationale de la Montagne, l'Initiative des Alpes rappelle sa détermination à lutter contre les excès du trafic en allumant des feux d'altitude au Grand Saint-Bernard (VS), sur le Haut Kasten (SG/AI) et au pied de l'Arni (UR).

    Vacances = bouchons. La population touristique comme la population résidente des vallées alpines pâtissent des nuisances du trafic. Mais c'est durant toute l'année, et pas seulement les week-ends d'été à fort trafic, que le bruit et la pollution dépassent les valeurs limites autorisées. En cette Année internationale de la Montagne, l'Initiative des Alpes appelle les ministres des Transports de l'Union européenne et de la Suisse à donner corps à une politique durable des transports. Les Alpes, milieu fragile s'il en est, sont gravement menacées par le trafic de transit.

    L'élimination des goulets d'étranglement du réseau routier n'est pas une solution: un second tunnel sous le Gothard générerait un surcroît de trafic qui alourdirait considérablement les charges pesant sur l'environnement et engloutirait un milliard de francs, sans pour autant améliorer la sécurité routière. Les auteurs d'une récente étude du Bureau suisse de prévention des accidents (bpa) concluent: "Si l'on examine globalement la problématique de la sécurité, on doit bien admettre que la réalisation d'un second tunnel ne se justifie pas (...) En revanche, le bpa recommande avec insistance un transfert systématique du trafic marchandises vers le rail. C'est la mesure clé pour accroître la sécurité sur l'axe du Gothard."

    L'article constitutionnel sur la protection des Alpes et la loi fédérale sur le transfert du trafic, tout comme le Protocole transports de la Convention alpine, prescrivent on ne peut plus clairement une réduction du trafic automobile lourd transitant par les Alpes. Or, actuellement, l'évolution va plutôt à sens contraire, que ce soit au Gothard, au San Bernardino ou au Grand Saint-Bernard.

    Les anciens Confédérés utilisaient les feux d'altitude comme système d'alerte. Voici dix ans, cette idée d'une chaîne lumineuse a été reprise. D'emblée, des centaines de feux ont été allumés en signe de résistance. Année après année, des associations de défense des régions de montagne, des groupes d'habitants et des organisations environnementales rééditent cette grande opération à travers tout l'arc alpin. Ces feux d'altitude symbolisent la volonté inébranlable de préserver le patrimoine naturel et culturel des Alpes, et de juguler la destruction de l'écosystème alpin.

ots Originaltext: Alpen-Initiative
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Georges Darbellay
Tél.      +41/27/722'18'69 ou
Tél.      +41/21/693'47'09
(feu du Grand Saint-Bernard)

Stefan Grass
Tél.      +41/81/250'67'22 ou

Johanes Brassel
Mobile: +41/79/242'66'46
(feu du Haut Kasten)

Stefan Kroll
Mobile: +41/79/516'16'39 ou
Tél.      +41/41/872'16'86
(feu de l'Arni)
[ 002 ]



Plus de communiques: Alpen-Initiative

Ces informations peuvent également vous intéresser: