Alpen-Initiative

Triste confirmation du bien fondé des demandes de changement en matière de transport des marchandises

Altdorf (ots) - L'accident du 24 octobre de deux camions dans le tunnel du Gothard, qui a fait plusieurs morts et des blessés, est à la fois tragique et déplorable. Cependant, en raison du très grand nombre de camions traversant le tunnel, une catastrophe de ce genre était et restera certainement aussi à l'avenir dans le domaine du probable tant que nous ne réduirons pas de manière conséquente les transports routiers de marchandises. Ceci est valable également pour tous les tunnels routiers et est particulièrement d'actualité pour le Mont Blanc. Le tunnel routier du Gothard a la réputation - d'un point de vue technique - d'un tunnel sûr. Les installations de sécurité (galeries de secours séparées, surveillance du tunnel, unité de pompiers prête à intervenir, etc. ) sont nettement supérieures aux normes internationales. En mars 1999, l'accident d'un camion dans le tunnel du Mont Blanc a fait 42 victimes. On ne connaît pas encore les chiffres pour le tunnel du Gothard. La cause des deux catastrophes est la même : une proportion extrêmement élevée de transport de poids lourds. Le problème n'est pas lié à un tunnel donné et isolé, il réside dans la politique des transports appliquée en Europe. La sécurité des tunnels routiers ne peut être améliorée durablement que si nous nous attaquons immédiatement aux racines du mal : * Le transport des poids lourds doit être transféré sur rails avec logique et constance * Les transports superflus doivent être évités * Il faut introduire immédiatement une nouvelle classe de marchandises dangereuses pour les tunnels et les ponts comme il en a été fait la demande lors du congrès international sur le transit qui a eu lieu à Locarno au printemps 2001 (cf. www.alpeninitiative.ch) * Il faut procéder à des contrôles conséquents des poids lourds. Par contre, les modifications techniques des tunnels ne sont que des travaux de façade, relevant de la pure esthétique, sans vraiment améliorer la sécurité. Le « Kuratorium für Verkehrssicherheit » (conseil autrichien pour la sécurité des transports) constate que « les tunnels à 2 tubes et à circulation dans un sens enregistrent un nombre d'accidents plus élevé que les tunnels à un tube et circulation à double sens mais que cette différence est minime. » L'urgence de la question a été aussi abordée lors de la table ronde du Parlement Européen qui s'est tenue à Strasbourg le 24 octobre dernier avec Madame Loyola de Palacio, Commissaire des transports de l'Union Européenne. ots Originaltext: Alpen-Initiative Internet: www.newsaktuell.ch Contact : Alf Arnold, tél. +41 41 870 97 85, mobile +41 79 711 57 13 Fabio Pedrina, tél. +41 91 825 31 07, mobile +41 79 249 29 42

Plus de communiques: Alpen-Initiative

Ces informations peuvent également vous intéresser: