Office fédéral pour l'approvisionnement

Assurer l'approvisionnement alimentaire en Suisse

    Berne (ots) - A une époque d'intensification des échanges internationaux, assurer l'approvisionnement en denrées alimentaires constitue un vrai défi. Pour garantir cet approvisionnement, il faut une stratégie réactualisée et une organisation rodée. Notre stratégie repose sur une analyse complexe des risques, des objectifs acceptés et des instruments fiables. C'est l'office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays (OFAE) qui est chargé d'assurer cet approvisionnement. Lors d'une conférence de presse, tenue à Berne, il a présenté sa stratégie dans le domaine alimentation.

    En Suisse, les consommateurs profitent de l'offre considérable de denrées alimentaires provenant du monde entier. Ils attendent une certaine sécurité, à savoir des produits sains et aucune rupture de stocks, même en cas de crise. Pour garantir cet approvisionnement, il faut une stratégie flexible et une organisation bien rodée. La stratégie repose sur trois éléments: l'analyse des risques, la fixation des objectifs et les instruments à mettre en oeuvre. L'organisation de l'approvisionnement alimentaire impose d'associer à cette démarche les importateurs de denrées alimentaires, les producteurs suisses ainsi que les grossistes et détaillants.

    Garantir l'approvisionnement alimentaire est un sujet d'actualité

    C'est l'OFAE qui doit assurer l'approvisionnement. Kurt Streiff, le nouveau délégué à l'approvisionnement économique du pays, a souligné l'importance de la coopération dans ce domaine vulnérable. Il a retenu que l'approvisionnement alimentaire ne pouvait être garanti que dans un cadre plus élargi: l'énergie, les transports, le savoir-faire doivent être disponibles et la technologie de l'information et de la communication doit fonctionner. Voilà pourquoi l'approvisionnement économique du pays s'occupe aussi de ces autres domaines.

    Gerold Lötscher, responsable du secrétariat du domaine alimentation à l'OFAE, a constaté, dans son analyse de risques, que l'approvisionnement en denrées alimentaires provenant du monde entier induit certains risques: la catastrophe de Tchernobyl, l'épidémie récente de fièvre aphteuse ainsi que l'ESB nous en ont donné, en quelque sorte, un aperçu. Vu l'ampleur des échanges mondiaux, il n'y a rien d'étonnant à ce qu'un sinistre se propage aussi rapidement et de façon incontrôlée, ni qu'il puisse avoir des conséquences sur l'approvisionnement alimentaire en Suisse.

    Des instruments garantissent à chacun au moins 2300 kcal par jour

    Les objectifs poursuivis par l'Etat pour assurer l'alimentation constituent des standards minima pour ce qui est du niveau nutritionnel, exprimé en calories par jour et par personne. Les consommateurs doivent tous être traités à la même enseigne. Des mesures détaillées sont préparées pour les six premiers mois d'une crise d'approvisionnement. Manfred Bötsch, responsable du domaine alimentation et directeur de l'Office fédéral de l'agriculture, a souligné l'importance de pouvoir traiter les risques mondiaux avec flexibilité, en recourant à divers instruments. En cas de crise d'approvisionnement, l'offre requise peut être obtenue en coopérant avec l'étranger, en recourant à la production intérieure ou en libérant les réserves de denrées alimentaires.

    Des logiciels modernes aident à prendre des décisions Monsieur Pius Hättenschwiler, du département d'informatique de l'université de Fribourg, a axé la discussion sur d'autres thèmes de l'approvisionnement alimentaire. Comment peut-on fixer l'étendue des mesures de préparation concrètes requises de nos jours? Comment harmoniser les instruments auxquels on va recourir? Des solutions informatiques modernes nous permettent d'optimiser nos diverses tâches. Des systèmes «facilitant la prise de décisions» sont développés pour épauler les autorités, à l'avenir, et pour trouver des solutions plus viables en matière d'approvisionnement alimentaire.

ots Originaltext: OFAE
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Gerold Lötscher, responsable du secrétariat du domaine alimentation à
l'OFAE, tél. +41 31 322 21 98, Internet: www.bwl.admin.ch



Plus de communiques: Office fédéral pour l'approvisionnement

Ces informations peuvent également vous intéresser: