Economie forestière Suisse

Economie forestière Suisse regrette l'échec du projet de Centre de transformation du bois de Luterbach

Soleure (ots) - Si l'annonce aujourd'hui de l'échec du projet de Centre de transformation du bois (HVZ) de Luterbach n'est pas vraiment une surprise, Economie forestière Suisse n'en déplore pas moins cette évolution. Car les propriétaires forestiers suisses ont soutenu ce projet dans son principe, et parfois même par des engagements financiers et des promesses de livraisons. Certes, l'idée du projet devrait être reprise sous une autre forme. Mais après les longues péripéties qui ont marqué l'histoire du projet et l'annonce négative d'aujourd'hui, les responsables, dont en particulier la société KOHO Swisswood AG, devront tout d'abord regagner la confiance des propriétaires forestiers, qui a été fortement entamée. Du point de vue du marché, cette nouvelle intervient heureusement à un moment favorable, car la demande de bois bruts est très bonne. Ces dernières semaines, les responsables du projet de Centre de transformation du bois à Luterbach n'avaient plus communiqué d'information officielle au public. En revanche, de nombreux signaux non officiels négatifs et parfois contradictoires étaient perceptibles dans l'environnement du projet. Economie forestière Suisse n'est donc guère surprise par l'annonce aujourd'hui de l'échec du projet. Mais elle n'en déplore pas moins cette évolution. Car les propriétaires forestiers, après quelques hésitations, s'étaient finalement laissés convaincre par les synergies et le potentiel économique du Centre de transformation du bois de Luterbach. Leur soutien avait même été plus loin. Plusieurs propriétaires forestiers et organisations de propriétaires ont en effet participé au capital actions de la Centrale du bois de Luterbach (HZL AG) ou fait des promesses de livraisons de bois brut. Malgré la récente annonce négative, il convient de relever avec une satisfaction prudente que l'idée du projet est maintenue sous une autre forme. En effet, il est désormais prévu de construire une scierie à Niederbipp. Mais à ce stade, ce projet est encore trop récent et trop vague pour être correctement évalué. Et il ne fait aucun doute que les responsables du projet, dont en particulier la société KOHO Swisswood AG, vont tout d'abord devoir surmonter une grave perte de confiance de la part des propriétaires forestiers. D'autant plus qu'à l'heure actuelle, ces derniers ne savent pas ce qu'il adviendra du capital actions de la Central du bois HZL AG et des promesses de livraisons de bois ronds. Fort heureusement, l'annonce intervient à un moment où les marchés présentent une bonne capacité d'absorption et où d'importants montants sont investis ailleurs dans la construction et l'agrandissement d'usines du secteur de la transformation du bois. L'abandon du projet de Luterbach avec les capacités de transformation supplémentaires qu'il aurait dû apporter ne devrait donc guère avoir d'incidence sur la bonne demande de bois bruts. ots Originaltext: Economie forestière Suisse Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Roland Furrer Responsable des Relations publiques tél.: +41 32 625 88 60 mobile: +41 79 432 29 15 E-Mail: furrer@wvs.ch Economie forestière Suisse Rosenweg 14, 4501 Soleure tél.: +41 32 625 88 00 info@wvs.ch www.wvs.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: