BfB / Cipi

Chaud, chaud le carnaval: attention au feu!

    Berne (ots) - Voici revenu le carnaval, période d'exubérance et de défoulement. Dansons, rions, plongeons-nous dans la fête... mais gardons un minimum de bon sens! Car l'inadvertance peut très vite conduire à la catastrophe. Les décorations et les costumes sont souvent facilement combustibles. Les fumeurs, les bougies et les feux d'artifice représentent un danger d'incendie considérable.  Le Centre d'information pour la prévention des incendies Cipi lance un appel à tous les participants ainsi qu'aux restaurateurs: chacun peut contribuer à la sécurité-incendie.

    Chaque année, des participants au carnaval provoquent des dommages incendie et subissent des brûlures parfois graves. C'est pourquoi le Centre d'information pour la prévention des incendies appelle à la prudence.

    Préparation des locaux

    La prévention des incendies commence déjà au moment des préparatifs. Les décorations facilement combustibles telles que la paille, les roseaux et les branches de sapin sont interdites par la police du feu. Il en est de même des matériaux qui dégagent des gaz toxiques en cas d'incendie ou qui s'égouttent en brûlant. Le papier pour les décorations (guirlandes, serpentins, revêtements de lampes ou de parois...) doit être ignifugé.

    Dégagement des voies d'évacuation

    A l'époque du carnaval, les salles de fêtes sont très fréquentées. Il est donc particulièrement important que les sorties et les accès à ces dernières soient clairement signalisés et ne soient pas cachés derrière des décorations. Les voies d'évacuation doivent permettre de quitter rapidement le bâtiment en tout temps. Elles ne doivent jamais être encombrées ou fermées. Il faut en outre vérifier l'éclairage de sécurité.

    Les costumes peuvent prendre feu et provoquer des blessures graves

    Pour les costumes, les masques et les perruques, laissez libre cours à votre imagination, mais renoncez à l'emploi de matériaux facilement inflammables. Sinon votre déguisement risque de prendre feu au simple contact d'une cigarette, d'une bougie ou d'une étincelle. Les tissus légers en fibres naturelles ou synthétiques s'enflamment généralement très facilement. Les étoffes telles que le nylon fondent en se consumant, ce qui provoque des brûlures très graves. Il faut donc traiter les costumes facilement combustibles avec un produit ignifuge. Ce traitement doit être répété après chaque lavage. Ne manquez jamais de vous renseigner sur la combustibilité d'un costume avant de le porter !

    Les enfants au carnaval

    Les enfants raffolent de feux d'artifice. Or cet enthousiasme à lui tout seul est dangereux et les interdictions ne suffisent généralement pas à écarter le danger. Les parents et éducateurs doivent instruire les enfants sur le comportement correct avec le feu et les feux d'artifice. Les dangers du feu doivent être compris et vécus.

Combustibilité des étoffes

Il est possible d'évaluer approximativement la combustibilité des étoffes de la manière suivante :

    - Suspendre un petit échantillon d'étoffe (bande) en un lieu sûr et exposer le bord inférieur à la flamme d'une allumette pendant 15 secondes.

    - Si, après suppression de la flamme, l'échantillon continue de brûler et se consume entièrement, il s'agit d'une étoffe facilement combustible.

    - Les étoffes facilement combustibles doivent être traitées avec un produit ignifuge qui s'obtient dans les magasins de peintures et les drogueries.

ots Originaltext: Cipi
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Cipi
case postale 8576
3001 Berne
Tél.         +41/31/320'22'20
Fax          +41/31/320'22'99
mailto:    mail@bfb-cipi.ch
Internet: http://www.bfb-cipi.ch.
[ 016 ]



Plus de communiques: BfB / Cipi

Ces informations peuvent également vous intéresser: