Volvo Car Switzerland AG

Sept nouveaux modèles Volvo "DRIVe" affichant les meilleures valeurs d'émissions de CO2 dans leur segment

    - Indication: Du matériel iconographique peut être téléchargé      
        sous: http://www.presseportal.ch/fr/pm/100002358 -

    Glattbrugg (ots) - Volvo Cars présentera, au salon de l'Automobile à Genève, pas moins de sept modèles "DRIVe" à faible consommation et affichant les meilleures valeurs d'émission de CO2. Les chiffres extrêmement bas des Volvo C30, V50 et S40 ont été atteints grâce à un système Start/Stop de dernière technologie.

    - Volvo C30 Start/Stop, 3.9 l/100km, 104g CO2/km

    - Volvo V50 Start/Stop, 4.0 l/100km, 107g, CO2/km

    - Volvo S40 Start/Stop, 4.0 l/100km, 107g, CO2/km

    - Volvo V70, 4.9 l/100km, 129g, CO2/km

    - Volvo S80, 4.9 l/100km, 129g CO2/km

    - Volvo XC60, 6.0 l/100km, 159g CO2/km

    - Volvo XC70, 6.0 l/100km, 159g CO2/km

    Volvo "DRIVe"

    Le sigle "DRIVe" est apposé sur les véhicules Volvo qui présentent la meilleure performance environnementale de leur catégorie. Tous les modèles DRIV-e actuels sont équipés d'un moteur diesel traditionnel et d'une boîte de vitesses manuelle qui ont été optimisés dans le but de réduire la consommation de carburant au maximum. Ces voitures présentent également une résistance au roulement particulièrement faible, ainsi qu'une traînée aérodynamique réduite.

    "Notre focalisation sur les modèles DRIV-e en 2009 prouve la capacité de Volvo Cars à répondre rapidement à la demande croissante des clients pour des produits à faible consommation et à faible impact environnemental", déclare Stephen Odell, président et CEO de Volvo Cars. "En étendant la version DRIV-e aux véhicules plus grands Volvo V70, S80, XC60 et XC70 Volvo propose l'une des gammes de voitures les plus attrayantes du segment Premium, en termes de consommation réduite et d'impact environnemental excellent", poursuit Stephen Odell.

    Trois niveaux d'émission CO2 pour "DRIVe": 120g/km / 140g/km / 160g/km

    La gamme DRIV-e de Volvo Cars est divisée en trois catégories en fonction du niveau d'émissions de CO2: 120, 140 et 160 g/km. "Ces trois catégories témoignent des objectifs ambitieux de Volvo en matière de CO2 dans chaque segment. Elles s'alignent par ailleurs sur les catégories de taxation spéciale et sur les diverses incitations relatives aux véhicules propres proposées par les gouvernements de nombreux pays européens. Notre objectif est de poursuivre nos efforts en faveur de la réduction de ces niveaux d'émission en développant des produits de plus en plus optimisés sur le plan de leur impact environnemental", explique Stephen Odell.

    Volvo C30, S40, V50: nettement moins de 120 g CO2/km

    Dès le printemps 2009, les Volvo C30, V50 et S40 1.6D "DRIVe" seront proposées avec la fonction innovatrice Start/Stop. Celle-ci permet de maintenir les émissions de CO2 à seulement 104 g/km pour la Volvo C30 et à 107 g/km pour les Volvo S40 et V50. La Volvo C30 "DRIVe" parvient ainsi aux niveaux d'écotaxes les plus faibles d'Europe (105 g).

    Les premiers modèles Volvo avec la fonction Start/Stop

    Afin de réduire d'autant les émissions de dioxyde de carbone, les nouvelles versions DRIV-e de la Volvo C30, V50 et S40 ont été équipées de la fonction "Start/Stop" qui permet la coupure du moteur lorsque le véhicule est à l'arrêt, par exemple à un feu rouge ou dans un embouteillage. Dès que le conducteur appuie à nouveau sur l'embrayage, le moteur redémarre. Cette technologie permet de réduire la consommation de carburant et, avec elle, les émissions de dioxyde de carbone de 4 à 5% dans des conditions de conduite mixtes. La technologie Start/Stop est particulièrement efficace dans le trafic urbain où l'économie peut atteindre 8%.

    Chargement de la batterie avec de l'énergie cinétique

    L'autre nouvelle particularité des C30, V50 et S40 1.6D "DRIVe" équipées de la fonction Start/Stop est la capacité de charge régénérative. Il s'agit d'une fonction qui recharge la batterie dès que le conducteur relâche l'accélérateur ou freine alors qu'une vitesse est engagée. En utilisant l'énergie cinétique de la voiture, l'alternateur n'a pas besoin de recourir au diesel comme source d'énergie lorsque le niveau de charge de la batterie baisse. Cette fonction permet ainsi d'économiser de 2 à 3% de carburant.

    Volvo V70 et S80 à moins de 140 g/km

    Pour la toute première fois, les Volvo V70 et S80 sont également disponibles en version DRIV-e. Ces voitures sont équipées de la même motorisation - moteur 1.6 l diesel et boîte de vitesses manuelle - que les modèles plus petits, mais disposent en plus d'un logiciel de gestion moteur sur mesure et de différent rapports. Cette motorisation ainsi optimisée ainsi que de nombreux autres facteurs contribuent de façon déterminante à la réduction de la consommation de carburant et des émissions de CO2 sur les grandes berlines et les voitures familiales de Volvo. Volvo V70 : diminution à 4.9 l/100 km et 129 g/km CO2; Volvo S80: diminution à 4.9 l/100 km et 129 g/km CO2.

    "Malgré un moteur plus petit, le client ne devra faire aucun compromis au niveau des caractéristiques de conduite ou du confort. La performance de ces voitures est tout à fait appropriée et, de plus, celles-ci ont un impact environnemental faible, un niveau qu'aucun de nos concurrents n'a réussi à atteindre sur des véhicules de la même catégorie", déclare Magnus Jonsson, Senior Vice President, Research & Development chez Volvo Cars.

    Volvo XC60 et XC70 à présent en-dessous de 160 g/km

    A partir de printemps 2009 déjà, la gamme de motorisation de la nouvelle crossover Volvo XC60 et de break aventure Volvo XC70 sera élargie par une version DRIV-e à traction avant équipée d'un moteur 2.4D. Ses émissions de CO2 seront de 159 g/km et sa consommation sera la meilleure de la catégorie avec 6,0 l/100 km pour les deux modèles.

    Outre la traction avant, un certain nombre d'améliorations mineures permettront à ces nouveaux modèles d'afficher des chiffres de consommation et d'émission de CO2 compétitifs. La friction et les pertes de pression de la pompe dans le moteur diesel ont été réduites et les chutes de pression dans les systèmes d'admission et d'échappement supprimées. De plus, le turbocompresseur a été optimisé pour produire un couple élevé à faible rotation.

    L'un des éléments importants de ce développement a été de conserver les caractéristiques de conduite sportive qui constituent l'attraction principale de ces voitures. "Plus de chevaux sous le capot, un couple plus élevé et un châssis sportif contribuent à donner à la variante traction avant, toute la dynamique de la Volvo XC60. C'est le choix idéal pour les clients qui donnent la priorité aux émissions de CO2 sans pour autant faire de concession en matière de plaisir de la conduite", conclut Magnus Jonsson.

    Améliorer la performance de la gamme entière de produits

    "Notre objectif est de proposer des voitures qui affichent la plus faible émission de CO2 dans toutes les catégories. "DRIVe" est le symbole de ce processus et les voitures portant ce sigle sont celles sur lesquelles nous avons fait le plus de progrès. Néanmoins, nos efforts en matière d'efficience énergétique portent sur tous nos produits et toutes nos motorisations. En proposant un large portefeuille de produits avec des alternatives très économiques et plus puissantes, le client est en mesure de choisir le niveau de son empreinte environnementale", précise Magnus Jonsson.

ots Originaltext: Volvo Automobile (Schweiz) AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Sascha Heiniger, PR-Manager
Tél.:    +41/44/874'21'21
E-Mail: sheinig1@volvocars.com



Plus de communiques: Volvo Car Switzerland AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: