Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

La CRS contribue aux opérations de secours en Méditerranée

La CRS contribue aux opérations de secours en Méditerranée
Mission en Méditerranée pour le navire «Responder»: le mercredi 10 août 2016, les collaborateurs de la Croix-Rouge et de l'organisation MOAS ont secouru 327 personnes en détresse, dont 19 enfants. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100002289 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels ...

Bern (ots) - La CRS intensifie son aide aux personnes contraintes à l'exil. L'une de ses déléguées santé participe actuellement au sauvetage de réfugiés naufragés en Méditerranée. Par ailleurs, l'organisation a débloqué 150 000 CHF supplémentaires en faveur des opérations d'aide d'urgence menées dans le bassin méditerranéen.

L'infirmière Nicole Rähle a rejoint les quatre membres d'une des deux équipes de la Croix-Rouge chargées d'apporter les premiers soins aux migrants naufragés en haute mer. Dans le cadre de ces opérations de sauvetage menées conjointement avec l'organisation de secours maltaise MOAS (Migrant Offshore Aid Station), fondée en 2013 pour repêcher des réfugiés en détresse en Méditerranée, deux navires effectuent régulièrement des patrouilles au large.

Depuis début 2016, plus de 3000 personnes ont perdu la vie en tentant la dangereuse traversée vers l'Europe. En réponse à la multiplication de ces tragédies meurtrières, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a renforcé son engagement en Italie. La Croix-Rouge suisse (CRS) contribue à l'effort en mobilisant des ressources financières et humaines qui permettent de compléter les vastes mesures d'urgence prises depuis plusieurs années par la Croix-Rouge italienne en faveur des réfugiés. Jusqu'ici, la Croix-Rouge s'est principalement concentrée sur la prise en charge des réfugiés lors de leur arrivée en Italie ainsi que dans divers centres d'accueil du pays. Depuis juin 2016, elle leur porte également secours en mer.

«J'étais à bord depuis 24 heures à peine que nous avions déjà secouru plus de 300 personnes. Elles étaient à bout de forces, mais en même temps infiniment soulagées de se trouver désormais en sécurité. Sauver des vies en mer, c'est donner l'exemple en matière d'engagement humanitaire», explique Nicole Rähle, déléguée santé de la CRS.

En Grèce, au Liban et en Syrie également L'intervention de la CRS en Méditerranée s'inscrit dans le cadre de ses opérations humanitaires actuelles en faveur des personnes contraintes à l'exil. Des délégués santé et des logisticiens de la CRS prennent en charge des réfugiés en Grèce également. Dans le sud-ouest de la Syrie, l'organisation gère en outre un projet de santé destiné aux déplacés internes. Enfin, la CRS s'engage depuis plusieurs années au Liban, où sont massés plus d'un million de réfugiés syriens, en distribuant des biens de première nécessité, en octroyant des aides financières et en contribuant à l'amélioration des services médicaux.

Vos dons en faveur de la CRS sont les bienvenus. Compte postal 30-9700-0, mention «Migrants forcés» (IBAN CH97 0900 0000 3000 97000 0)

Plus d'images: https://www.dropbox.com/sh/5vd64zjytnzrl5c/AABiTJEgTdol0o0U5-DArmCIa?dl=0

Contact:

Katharina Schindler, Communication Coopération internationale, 
Croix-Rouge suisse
Tél. 031 387 73 41 / 076 309 43 71


Ces informations peuvent également vous intéresser: