Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Exposition de photos Chroniques de vies disparues à Berne : pour ne pas oublier les milliers de personnes disparues dans les Balkans occidentaux

Bern (ots) - (CICR/CRS) Crises, guerres, catastrophes : partout dans le monde, des centaines de milliers de personnes sont à la recherche de membres de leur famille disparus dans le sillage de ces événements. Elles n'ont parfois aucune information sur le sort de leurs proches depuis des années. Pour attirer l'attention sur la tragédie vécue par les disparus et leurs familles, la Croix-Rouge suisse et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) inaugureront, à l'occasion de la Journée internationale des personnes disparues, une exposition de photos intitulée Chroniques de vies disparues. Cette exposition itinérante du CICR se tiendra - pour la première fois dans un contexte germanophone - à la place Waisenhaus, à Berne, du 30 août au 4 septembre 2011.

« À travers cette exposition organisée en partenariat avec le CICR, nous voulons attirer l'attention sur le sort des personnes touchées par ce fléau, notamment dans les Balkans occidentaux », a indiqué Annemarie Huber-Hotz, présidente de la Croix-Rouge suisse à Berne. Chroniques de vies disparues présente des images saisissantes du photographe Nick Danziger, qui montrent toute la détresse des familles de disparus. Depuis 1991, rien qu'en ce qui concerne les conflits dans les Balkans occidentaux, plus de 34 000 cas de personnes portées disparues ont été notifiés au CICR, dont une centaine en Suisse par des proches établis dans le pays. À ce jour, près de 15 000 cas n'ont pas encore pu être élucidés.

« L'incertitude quant au sort d'un être cher empêche des familles et des communautés entières de tourner la page d'un chapitre extrêmement douloureux et d'aller de l'avant », a expliqué Christine Beerli, vice-présidente du Comite international de la Croix-Rouge. « Dans les Balkans occidentaux comme dans la quasi-totalité des régions du monde touchées par un conflit armé, des milliers de mères, de pères, de conjoints, de fils et de filles attendent des nouvelles d'un proche disparu. »

L'inauguration de l'exposition aura lieu le 30 août (à 17h15), à l'occasion de la Journée internationale des disparus. Annemarie Huber-Hotz (présidente de la Croix-Rouge suisse), Christine Beerli (vice-président du CICR) et Beat Giauque (président du Grand Conseil bernois) prononceront un discours lors de la cérémonie, qui se déroulera dans le Centre de production culturelle PROGR voisin et à laquelle tous les journalistes sont conviés.

Une rencontre sur le même thème aura lieu jeudi 1er septembre, à 19h00, au Käfigturm de Berne, à laquelle participeront entre autres Pedro Lenz (écrivain), Bardhec Berisha (poète kosovar) et Nicole Windlin (responsable du Service de recherches de la Croix-Rouge suisse).

Le Service de recherches de la Croix-Rouge suisse traite chaque année quelque 500 dossiers. Plus de 50 % des cas sont résolus. La moitié concerne des recherches en Suisse, l'autre moitié des recherches à l'étranger. Partout dans le monde, la Croix-Rouge apporte son soutien aux personnes qui ont perdu tout contact avec des proches. Elles peuvent ainsi s'adresser aux services de recherches de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge présents dans 186 pays. Pour accomplir leur tâche, ces services s'appuient sur le réseau mondial des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Le Service de recherches de la Croix-Rouge suisse offre aux personnes concernées un conseil personnalisé, définit avec elles les démarches à entreprendre et les informe régulièrement sur l'état des investigations. Outre les sources d'information internationales, il travaille au niveau national avec les autorités, les associations cantonales de la Croix-Rouge suisse et diverses organisations civiles.

Dans le monde entier, le CICR s'emploie à faire la lumière sur le sort des personnes portées disparues et à soutenir leurs familles. Il a notamment participé au processus d'élaboration de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées et s'attache à promouvoir sa ratification et sa mise en oeuvre à l'échelon mondial.

Contact:

Beat Wagner, CRS, tél. +41 (0)31 387 74 08, mobile +41 (0)76 372 41
84
Bijan Frederic Farnoudi, CICR, tél. +41 (0)22 730 21 80, mobile +41
(0)79 536 92 59
www.icrc.org
www.redcross.ch/recherche



Plus de communiques: Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: