Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Santé, travail et intégration : des concepts indissociablement liés

    Bern (ots) - Quelles sont les mesures préventives qui doivent être mises en oeuvre dans les domaines de la formation, du marché de l'emploi et de la politique sanitaire pour lutter contre l'exclusion sociale ou, en contrepoint, favoriser l'insertion dans le monde professionnel et dans la société ? Des réponses à cette question ont été données lors d'une conférence nationale organisée par la Croix-Rouge suisse et intitulée « Santé - Travail - Intégration ». La manifestation qui s'est tenue à Berne le 31 octobre a réuni environ 80 représentants des mondes scientifique, politique et professionnel.

    « La santé, le travail et l'intégration figurent parmi les biens les plus précieux de l'humanité. Aujourd'hui pourtant, ils sont souvent menacés », a déclaré Monika Dusong, membre du Conseil de la Croix-Rouge, lors de son allocution de bienvenue. Dagmar Domenig, responsable du département Santé et intégration de la Croix-Rouge suisse (CRS), a enchaîné en soulignant que la santé est une condition à une intégration réussie. L'intervention de la CRS vise à promouvoir, à préserver et à rétablir la santé et l'intégration sociale de personnes démunies, en Suisse et à l'étranger. « Cela passe par une gamme étendue de prestations. » Par ailleurs, la CRS est investie d'une mission de sensibilisation en faveur des groupes les plus vulnérables.

    « L'intégration sociale ne va pas sans une politique de promotion de la santé », a ajouté Ruth Genner, conseillère nationale. Cependant, les efforts ne doivent pas se concentrer uniquement sur l'amélioration du système de santé, mais toucher aussi d'autres domaines politiques. Il faut également prendre en compte des facteurs comme la prospérité commune, l'égalité des chances et la conservation durable des ressources naturelles.

    A propos de la promotion de la santé au sein de l'entreprise, le professeur Eberhard Ulich de l'iafob (Institut für Arbeitsforschung und Organisationsberatung) a relevé la forte influence de la culture d'entreprise et du mode managérial sur la santé des employés. Un aménagement du travail adapté à l'individu est une composante centrale de la promotion de la santé au sein de l'entreprise.

    Deux exemples concrets sont venus illustrer la thématique. Pia Tschannen a présenté le projet « proper job » destiné à assurer un accès équitable au marché de l'emploi pour les personnes effectuant des travaux domestiques ou de nettoyage. Marinko Jurendic, responsable de «Speranza 2000», a expliqué comment ce projet aidait les jeunes en difficulté scolaire à s'insérer dans la vie active.

    Des personnes bien intégrées sur le marché du travail peuvent présenter de sérieux problèmes de santé si elles sont victimes de discrimination. Nadia di Bernardo Leimgruber, déléguée aux questions de migration au sein des hôpitaux soleurois, a présenté un projet mené à l'Hôpital cantonal d'Olten, conjointement avec la CRS, qui montre la manière d'éviter la discrimination dans un milieu professionnel hospitalier et de promouvoir l'intégration.

    Durant la seconde partie de la Conférence, les participants ont pu partager leurs expériences et leurs connaissances. Ils se sont surtout intéressés aux moyens de permettre à tout un chacun de s'intégrer et d'accéder au système de santé et au monde professionnel.

Contact: Heinz Heer Département Santé et intégration Responsable Communication heinz.heer@redcross.ch tél. 031 960 75 28 079 689 69 00

Documentation :  www.redcross.ch -> Dossiers

Ce texte peut être consulté sur Internet : www.redcross.ch



Plus de communiques: Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: