Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Année exceptionnelle pour la Croix-Rouge suisse

      Berne (ots) - Le volume de dons enregistré par le Siège de la
Croix-Rouge suisse (CRS) en 2005 a plus que doublé par rapport à
l’année précédente. Ce résultat s’explique avant tout par l’élan de
solidarité manifesté envers les populations d’Asie du Sud-Est et du
Pakistan frappées par des catastrophes naturelles.

    Les dons privés confiés l’an dernier au Siège de la CRS se sont montés à près de CHF 41 mio, soit 118% de plus qu’en 2004. Les contributions versées par des organisations, notamment la Chaîne du Bonheur, ont augmenté de 53% pour atteindre près de CHF 42 mio. Cette évolution a donné lieu à une progression de 35% du chiffre d’affaires, qui s’est élevé à CHF 128,5 mio. La phase de reconstruction après le tsunami durera plusieurs années ; des provisions ont été constituées à cet effet. Aussi le volume de bilan a-t-il augmenté de 33% pour s’établir à CHF 139 mio.

    Engageant des dons, des fonds propres et des contributions de la Chaîne du Bonheur, la CRS met en œuvre, jusqu’en 2008, des projets de reconstruction au Sri Lanka, en Indonésie et en Inde pour un montant budgété de CHF 80 mio. A ce jour, CHF 17 mio ont été investis dans l’aide d’urgence, les programmes visant à assurer les moyens d’existence, la construction de logements et d’écoles et l’assainissement de l’eau. L’institution a engagé CHF 4 mio au titre de l’aide à la survie en faveur des victimes du séisme survenu au Pakistan et au Cachemire en octobre 2005.

    Durant l’année sous revue, les dons ont constitué 34% des recettes du Siège de la CRS. Par ailleurs, 38% des rentrées provenaient du produit de prestations et 28% de mandats publics. Sur ces fonds, 46% ont été engagés en Suisse, 42% à l’étranger. En tout, 12% sont revenus à l’administration (8% pour l’administration générale, 4% pour les activités de recherche de fonds).

    Les mutations survenues dans le domaine de l’asile ont contraint la CRS à réduire les effectifs de son personnel l’an dernier. Le nombre des collaborateurs en Suisse a diminué de 31 pour s’établir à 414, ce qui correspond à la suppression de 14 postes à plein temps, l’institution en comptant actuellement 263. En revanche, dans le cadre des projets de reconstruction en Asie du Sud- Est, neuf nouveaux délégués ont été engagés, ce qui porte le nombre des collaborateurs postés à l’étranger à 52 personnes.

    Avis aux rédactions : Le Conseil de la Croix-Rouge (comité directeur de la CRS) a pris connaissance des comptes annuels 2005 du Siège le 22 mars 2006. Le rapport annuel et l’aperçu financier 2005 du groupe CRS (comprenant les associations cantonales Croix-Rouge, les membres corporatifs et les institutions) seront publiés à l’occasion de l’Assemblée Croix-Rouge (assemblée des délégués de la CRS) les 23 et 24 juin 2006.

Supplément d’informations : Martin Grossenbacher, responsable adjoint Communication CRS, tél. 031 387 72 80



Plus de communiques: Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: