Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Nouvelle cheffe du Service Croix-Rouge

Berne (ots) - Brigitte Rindlisbacher, colonel SCR, est la nouvelle cheffe du Service Croix-Rouge (SCR). Au sein de cette organisation, des femmes justifiant d’une formation dans les professions de la santé accomplissent volontairement leur service militaire afin de soutenir le service sanitaire de l’armée. Par leur engagement, elles perpétuent l’idéal de la Croix-Rouge forgé par Henry Dunant. Les membres du SCR remplissent des missions diverses dans le cadre du Service sanitaire coordonné et interviennent également dans des situations exceptionnelles, par exemple en cas d’épidémie grave ou de catastrophe. La nomination au 1er janvier 2006 de Brigitte Rindlisbacher, qui a été promue au rang de colonel SCR par la même occasion, a été décidée par le directeur de la Croix-Rouge suisse (CRS) en accord avec le médecin en chef de l’armée. Madame Rindlisbacher succède en tant que cheffe du SCR et responsable de l’Office du SCR, rattaché à la CRS, à Beatrice Magnin, colonel SCR, dont elle assurait la suppléance depuis 2004. Cette dernière a quitté ses fonctions pour raison d’âge. Au cours de ses 15 années à la tête du SCR, Madame Magnin a apporté une contribution décisive au développement du service et à sa mise en réseau au sein non seulement de la Croix- Rouge suisse, mais aussi du DDPS et de l’Armée suisse. Avant d’intégrer l’Office du SCR, Madame Rindlisbacher a travaillé pour le service Communication de la CRS. Auparavant, elle avait occupé un poste de laborantine à l’Hôpital de l’Ile à Berne et de fonctionnaire spécialiste dans le Groupe de la promotion de la paix et de la coopération en matière de sécurité et dans le Groupe des affaires sanitaires du DDPS. Madame Rindlisbacher a également été active dans des entreprises privées. Parallèlement à son engagement au sein du Service Croix-Rouge à partir de 1978, elle a accompli une mission de quatre mois pour le compte de l’ONU dans la première unité médicale suisse en Namibie, de même qu’une mission de six mois en qualité d’observatrice militaire en Croatie, dans le cadre de la Mission d’observation des Nations Unies à Prevlaka (MONUP). Renseignements complémentaires : Divisionnaire Gianpiero A. Lupi, chef des affaires sanitaires / médecin en chef de l’armée, tél. 031 324 27 25 Daniel Biedermann, directeur de la Croix-Rouge suisse, tél. 031 387 72 26

Plus de communiques: Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: