Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

(crs) Migration - la santé publique au défi

Berne (ots) - Plus de 200 personnes ont participé, vendredi et samedi, au séminaire «Migration - la santé publique au défi» organisé par la Croix-Rouge suisse (CRS) au Forum Fribourg. Il apparaît que les migrants vivant en Suisse sont souvent en moins bonne santé que la population autochtone. La cause réside moins dans leur origine qu'en divers facteurs, tels que le statut de séjour, la position socio-économique, l'âge et le sexe, ou encore les plus grandes difficultés auxquelles ils sont confrontés dans leurs conditions d'existence et de travail. C'est en substance ce qu'a déclaré Hans-Beat Moser, responsable du département Migration de la CRS, dans son exposé adressé aux participants, issus du domaine médico-social et d'organisations uvrant en faveur des migrants. Il a également fait remarquer que les migrants avaient moins facilement accès aux services de santé, en raison d'obstacles de nature structurelle ou linguistique surtout. Comment surmonter ces obstacles, comment aborder professionnellement les vécus particuliers des migrants : telles étaient les questions centrales abordées ce week-end à Fribourg à l'occasion d'exposés, d'ateliers et d'une table ronde consacrée au thème «Impératifs politiques et structurels d'une approche transculturelle de la santé publique». Les participants se sont accordés pour dire que le personnel soignant fait généralement preuve de beaucoup d'initiative pour répondre aux besoins spécifiques des patients ayant un vécu de migrants. Les lacunes se situeraient davantage au niveau de la gestion des soins ou de la Confédération, peu enclines l'une et l'autre à encourager, sur un plan structurel, la mise à disposition de ce type de compétences. Si l'on en croit Ruth Lüthi, directrice fribourgeoise de la santé publique, «Il est impossible, aujourd'hui en tant que politique, de faire la moindre proposition sans s'entendre rétorquer : combien cela va-t-il coûter?» Elle a exprimé l'espoir que la Stratégie de la Confédération «Migration et santé 2002 - 2006» soit réellement appliquée, et qu'elle ne soit pas sacrifiée sur l'autel des restrictions budgétaires. Les ressources prévues pour ce programme se montent à plus de 19 millions de francs. La Stratégie de la Confédération était également l'objet de l'exposé présenté par Thomas Spang, responsable de son application pour l'Office fédéral de la santé publique. Les autres exposés ont mis en lumière les multiples aspects du thème de la migration, considéré sous l'angle des sciences sociales, de la psychologie ou de la médecine. Les ateliers ont été l'occasion de présenter de nombreux projets et prestations, tels que le projet de prévention du VIH/sida auprès des migrants sub-sahariens, la consultation médicale offerte aux sans-papiers, le traitement des personnes traumatisées par la torture et la guerre ou encore les centres de santé pour demandeurs d'asile. Informations complémentaires : Hildegard Hungerbühler, responsable du séminaire, 079 578 00 64 Corinne Dobler, attachée de presse, 078 801 90 49 Schweiz. Rotes Kreuz/Croix-Rouge Suisse Corinne Dobler

Plus de communiques: Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: