Interpharma

Vite élaborer un nouveau projet

Bâle (ots) - Interpharma déplore le «non» des électrices et électeurs suisses à la réforme de l'imposition des entreprises III. Les cercles politiques doivent maintenant élaborer rapidement les grandes lignes d'un nouveau projet en impliquant tous les partis.

Toutes les parties prenantes sont unanimes sur le fait que le droit suisse d'imposition des entreprises n'est plus accepté internationalement et doit être réformé. Le projet rejeté aujourd'hui par les électeurs suisses correspondait aux prescriptions internationales et tenait en même temps compte de préoccupations importantes des milieux économiques et des cantons. En outre, ce projet aurait permis d'encourager les investissements dans les activités de recherche et développement en Suisse.

Après le «non» aux urnes, nous avons rapidement besoin d'un nouveau projet élaboré sous l'égide du Département responsable et dont les grandes lignes soient soutenues par les partis, les cantons et les milieux économiques. Pour les entreprises de Suisse agissant à l'échelon international, il est très important que la sécurité juridique soit établie de manière à ce qu'elles continuent à investir dans le site suisse. Un environnement fiscal attractif est indispensable pour sauvegarder les emplois et les rentrées fiscales.

Contact:

Sara Käch, responsable de la communication
Tél. 061 264 34 14, portable 079 208 16 33, sara.kaech@interpharma.ch



Plus de communiques: Interpharma

Ces informations peuvent également vous intéresser: