Interpharma

Place de recherche de poids pour l'industrie pharmaceutique

Bâle (ots) - En 2011, les entreprises membres d'Interpharma ont investi plus de six milliards de francs dans la recherche pharmaceutique. Ainsi les investissements dans la recherche et le développement ont-ils représenté cinq fois autant que le chiffre d'affaires réalisé en Suisse. Ces informations et bien d'autres sont contenues dans la 19e édition de l'ouvrage statistique de référence «Le marché du médicament en Suisse 2012».

En 2011, les entreprises Actelion, Merck Serono, Novartis, Roche, Amgen, Bayer Heal-thcare Pharmaceuticals, Boehringer Ingelheim, Janssen-Cilag, UCB et Vifor Pharma - membres d'Interpharma - ont consacré en Suisse 6 129 millions de francs à la recherche et au développement (R&D). Ainsi leurs investissements dans l'activité R&D ont-ils représenté plus de cinq fois autant que le chiffre d'affaires qu'elles ont réalisé dans ce pays. La Suisse n'est donc pas seulement un important site de production, mais aussi une place de recherche de poids.

Léger recul des exportations pharmaceutiques

La force du franc suisse et la conjoncture globale morose se sont fait sentir en 2011, également au niveau des exportations de l'industrie pharmaceutique. Par rapport à l'année précédente, les exportations ont légèrement diminué, mais se sont encore montées à plus de 60 milliards de francs, soit près d'un tiers de l'ensemble des exportations suisses. La Suisse est le pays qui affiche le plus gros excédent d'exportations de produits pharmaceutiques au monde. Le principal marché d'exportation de produits pharmaceuti-ques reste l'Europe, mais le marché des pays émergents est en pleine expansion.

Faible croissance du marché des médicaments

En 2011, le marché des médicaments a connu en Suisse une croissance de 0.7% par rapport à l'année précédente, passant de 4.82 à 4.86 milliards de francs. Tandis qu'en 2010, un recul du marché des médicaments avait été enregistré pour la première fois depuis que l'on relève ces données, une faible croissance a à nouveau été enregistrée l'an passé. Cela montre que les différentes mesures prises pour faire des économies ont un effet durable sur le marché des médicaments. En dépit de l'introduction de nouveaux médicaments innovants et en raison des baisses de prix, on peut s'attendre à une stagnation, voire un recul du chiffre d'affaires des médicaments au cours des trois prochai-nes années.

Vous trouverez plus d'informations ainsi que les graphiques de la publication «Le marché du médicament en Suisse 2012» sur le site Internet d'Interpharma, à la rubrique «Faits et statistiques». La brochure est en outre disponible gratuitement sur papier ou sur CD-ROM.

Contact:

Roland Schlumpf, responsable de la communication
Tél.: +41/61/264'34'22
Mobile: +41/79/639'72'35
E-Mail: roland.schlumpf@interpharma.ch



Plus de communiques: Interpharma

Ces informations peuvent également vous intéresser: