Ligue suisse contre le cancer

Quatrième conférence européenne " Le tabac ou la santé " 2007 à Bâle: Politique de lutte antitabac en Europe - comparaison de trente pays

    Bâle (ots) - Le tabac ou la santé. Il ne s'agit pas là d'une question, mais d'un constat. Chaque année plus de 5 millions de personnes meurent dans le monde suite à la consommation active ou passive de tabac. Rien que dans l'Union européenne, on déplore plus de 650 000 décès annuels. En Suisse, 8000 personnes en meurent chaque année.

    Qu'entreprennent les pouvoirs publics d'Europe pour protéger la population du tabagisme actif et passif ? Quelles sont les stratégies qui réussissent ? Qui montre l'exemple et qui est à la traîne ?

    L'étude "L'échelle de la lutte antitabac : classements et comparaisons de la politique de lutte antitabac dans 30 pays européens (2005-2007)" apporte des réponses à ces questions. Elle a été mandatée par la Ligue suisse contre le cancer pour la quatrième conférence européenne " Le tabac ou la santé " 2007 et elle a été présentée par Luk Joossens, expert belge du contrôle du tabac, lors de la conférence de presse du jeudi 11 octobre 2007.

    Seuls quatre pays - la Grande-Bretagne, l'Irlande, l'Islande et la Norvège - ont reçu 65 points ou plus sur un total maximum possible de 100 points. Aux derniers rangs du classement se trouvent l'Autriche, le Luxembourg, la Grèce et l'Allemagne. Par rapport à 2005, le pays hôte a obtenu 12 points de plus et figure désormais à la 18e place, presqu'en fin de la zone médiane. Les dépenses de lutte antitabac se sont accrues et les avertissements sanitaires ainsi que les mesures de soutien à l'arrêt du tabac ont été améliorés.

    "En Suisse, l'acceptation d'une autre approche du tabac est réelle", soutient le Dr Thomas Zeltner, directeur de l'Office fédéral de la santé publique. En raison de la décision, la semaine dernière, du Conseil national en faveur d'une version affaiblie de la loi sur la protection contre le tabagisme passif, on ne peut cependant pas s'attendre à une amélioration de la situation actuelle.

    Les restrictions portant sur la publicité du tabac restent toujours minimes et le prix des cigarettes reste peu élevé en comparaison aux autres pays. " En Suisse, il est plus facile de se procurer des cigarettes que des aliments de base ", constate Thomas Cerny, président de la Ligue suisse contre le cancer.

    La conférence s'attaque à des questions d'actualité et permet un échange d'expériences entre les divers pays. Les thèmes abordés sont très divers. Ils s'étendent de la mise en oeuvre de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac au tabagisme, en passant par la réglementation des produits et l'influence de l'industrie du tabac, jusqu'à la consommation de tabac chez les femmes et aux programmes de prévention dans les écoles.

    "Il est regrettable que la signature et la ratification de la Convention-cadre pour la lutte antitabac ne suffise cependant pas", déplore Cora Honing, présidente des Ligues européennes contre le cancer. La mise en oeuvre des mesures proposées continue de représenter un énorme défi. La quatrième conférence européenne "Le tabac ou la santé" 2007 doit y apporter une contribution importante.

      Sur le site Web media.ectoh07.org, vous trouverez toutes les
informations pertinentes (programme, feuilles d'information,
communiqués de presse, photos, etc.) en allemand, français, italien
et anglais.

ots Originaltext: Ligue suisse contre le cancer
Internet: www.presseportal.ch

Contact :
Silvia Thommen
Responsable des relations avec les médias ECToH 07
Tél.:    +41/31/389'93'26
E-Mail: media@ectoh07.org



Plus de communiques: Ligue suisse contre le cancer

Ces informations peuvent également vous intéresser: