Ligue suisse contre le cancer

Ligue suisse contre le cancer: Mars 2006 - priorité à la lutte contre le cancer de l'intestin

La Ligue suisse contre le cancer informe et conseille

    Berne (ots) - Le cancer de l'intestin touche chaque année 3'700 personnes en Suisse, soit 10 nouveaux cas par jour. Il est la deuxième cause de décès par cancer dans notre pays. Face à cette réalité, la Ligue suisse contre le cancer (LSC) oeuvre afin d'informer et de conseiller la population sur les mesures de prévention à adopter. Au quotidien, ces recommandations ne sont que rarement appliquées et le diagnostic intervient encore trop souvent lorsque la maladie a déjà progressé.

    Le cancer de l'intestin cause plus de 1'600 décès annuels en Suisse. Plus de la moitié des malades découvrent leur tumeur à un stade déjà avancé, lorsque des métastases ont déjà envahi les ganglions lymphatiques. Le risque d'être atteint de ce type de cancer augmente à partir de 50 ans. Certaines personnes ont un risque plus élevé que la population moyenne de contracter cette maladie si un parent, un frère ou une soeur ont été atteints, si elles ont auparavant présenté des polypes ou si elles sont sujettes à une inflammation chronique de l'intestin.

    Un pronostic optimiste en cas de diagnostic précoce

    Le cancer de l'intestin se forme de manière insidieuse et sans douleur: des estimations démontrent qu'il faut en général près de dix ans pour qu'une surproduction de cellules (ou adénome) se transforme en ulcère cancéreux. C'est pourquoi, les symptômes comme une perte de poids inexpliquée, la présence de sang dans les selles, un faux besoin d'aller à la selle, des troubles du transit intestinal, des douleurs abdominales inconnues et persistantes doivent inciter à consulter sans tarder. La LSC rappelle que le traitement précoce du cancer de l'intestin augmente les chances de guérison.

    La Ligue suisse contre le cancer informe pour modifier les comportements

    La LSC offre des informations spécifiques destinées au grand public à travers une brochure intitulée "Non au cancer de l'intestin?". Elle présente en détail la formation d'un cancer de l'intestin, les risques, les symptômes et les différents examens de dépistage. Des conseils pratiques sur le mode de vie comme facteur préventif permettent à chacun d'adapter son comportement. Un questionnaire - sous forme de dépliant - donne la possibilité d'évaluer son risque personnel. Ces différents supports d'information sont disponibles auprès de la Ligue suisse contre le cancer ou des Ligues cantonales. Dans certains cantons, des Universités populaires proposent des conférences à l'attention du grand public sur le thème de la prévention du cancer de l'intestin. De plus, la ligne téléphonique gratuite et anonyme Cancer assistance - 0800 55 42 48 - répond à toutes les questions individuelles. Les indications relatives à ces initiatives sont disponibles sur le site Internet www.swisscancer.ch/cancer-intestin.

    La campagne "Self Care" de la Société Suisse des Pharmaciens (SSPh)

    La prévention du cancer de l'intestin sera au centre de l'actualité du 28 août au 7 octobre 2006, à l'occasion de la campagne d'information "Self Care" organisée par la SSPh. Avec les conseils spécifiques de leur pharmacien le plus proche, les personnes intéressées pourront remplir un questionnaire d'évaluation de leur risque personnel et le cas échéant, effectuer un test. Cet examen consiste à détecter la présence de sang invisible (ou occulte) dans les selles. Si le test s'avère positif, une consultation chez un médecin de famille sera impérativement préconisée. Au cours de cette campagne, pharmaciens et médecins s'engagent auprès de la population afin de favoriser le diagnostic précoce de ce type de cancer, ceci dans le but d'accroître les chances de guérison.

    Les partenaires des activités "Non au cancer de l'intestin?" sont: GastroMéd Suisse, l'Office Fédéral de la Santé Publique, santésuisse, la Société Suisse de Gastroentérologie, la Société Suisse de Médecine Générale, la Société Suisse de Médecine Interne, la Société Suisse des Pharmaciens et la Société Suisse de Chirurgie Viscérale.

ots Originaltext: Ligue suisse contre le cancer
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Ursula Zybach
Responsable du programme "cancer colorectal"
E-Mail:        zybach@swisscancer.ch
Tél. direct +41/31/389'91'51

Gabriela Fritschi
Responsable de projets "cancer colorectal"
E-Mail:        fritschi@swisscancer.ch
Tél. direct +41/31/389'93'18



Ces informations peuvent également vous intéresser: