CdT-Swisscoalition

Les organisations de développement lancent une campagne contre le "paradis fiscal suisse"

    Berne (ots) - La Communauté de travail des organisations d'entraide et la Déclaration de Berne reprochent à la Suisse de favoriser la fraude et l'évasion fiscales à l'échelle du globe et de provoquer ce faisant des pertes de revenus considérables pour les pays en développement. Pour stopper le reflux de capitaux, il y aurait lieu d'étendre la convention sur la fiscalité de l'épargne, passée avec l'UE, aux pays en développement également. Il s'agirait aussi de supprimer à moyen terme la distinction faite entre soustraction à l'impôt et fraude fiscale puisqu'elle favorise unilatéralement les étrangers fortunés qui, souvent, sont issus de pays en développement et y échappent au fisc.

    Les deux organisations de politique de développement citées entendent s'engager non seulement en Suisse mais encore à l'échelle du globe pour que les "profiteurs de la mondialisation doivent à nouveau payer des impôts". Main dans la main avec des délégués d'Angleterre (un ancien conseiller gouvernemental du refuge fiscal de Jersey) et d'Allemagne, elles ont présenté à Berne le "Réseau international pour la justice fiscale" qui coordonne les activités dans divers pays. Des organisations et des personnalités de nombreux Etats européens et américains en font partie. En Suisse, les deux ONG entendent convaincre d'autres organisations de fonder une "ligue pour l'équité fiscale".

ots Originaltext: Communauté de travail des ouevres d'entraide
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Bruno Gurtner
Communauté de travail des ouevres d'entraide
Tél. +41/31/390'93'35

Jean-Caude Huot
Déclaration de Berne
Tél.    +41/21/620'03'08
Mobile +41/79/514'74'37



Plus de communiques: CdT-Swisscoalition

Ces informations peuvent également vous intéresser: