CdT-Swisscoalition

L'argent de Montesinos doit être restitué au Pérou!

    Berne (ots) - La Communauté de travail des organisations de développement Swissaid/Action de carême/Pain pour le prochain/Helvetas/Caritas, le Groupe de travail Suisse-Colombie et l'Action Place financière Suisse-Tiers-monde se félicitent de l'attitude expéditive du Conseil fédéral dans l'affaire Vladimiro Montesinos, ancien chef des services secrets du Pérou et conseiller de son président. La Suisse a bloqué le 3 novembre cinq comptes du Péruvien dans des banques à Zurich et Genève, en raison d'un grave soupçon que ces quelque 50 millions de dollars proviennent du trafic de drogue.

    En bloquant ces fonds, la Suisse contribue très utilement à permettre au Pérou de reprendre le chemin de la démocratie et de l'équité sociale après les sombres années de la tyrannie Fujimori. Ce pays a donc un urgent besoin d'argent; il est notamment en droit d'exiger que les fonds transférés de manière illicite sur des comptes bancaires étrangers lui soient restitués. Nous invitons par conséquent la Confédération et les cantons concernés à rendre au Pérou l'entier des (narco-)fonds éventuellement confisqués à Montesinos et à son entourage, afin de financer la construction démocratique et des projets sociaux.

    Le cas Montesinos révèle une fois de plus le caractère éminemment discutable - sur le plan politique et éthique - de l'habitude qu'a la Suisse de mettre simplement les narcodollars confisqués dans les caisses de l'Etat, sans affectation particulière. Cela fait des années que les milieux qui s'occupent de développement et de drogue demandent que cet argent soit consacré à des projets de prévention de la toxicomanie en Suisse, et à des initiatives de substitution dans les pays où l'on cultive ces drogues. Nous espérons que le cas Montesinos incitera le Conseil fédéral à retirer sa proposition récente de répartir les montants confisqués entre Confédération et cantons sans affectation d'aucune sorte, pour élaborer un projet de loi tenant compte des aspects éthiques et politiques que comportent ces affaires de blanchiment d'argent sale.

ots Originaltext: Communauté de travail
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact
Peter Stirnimann, Groupe de travail Suisse-Colombie, tél. +41 61 693
22 32, e-mail: askbasel@balcab.ch ou Pepo Hofstetter, Communauté de
travail Swissaid/Action de carême/Pain pour le
prochain/Helvetas/Caritas, tél. +41 31 390 93 34, e-mail:
phofstetter@swisscoalition.ch.
[ 017 ]



Plus de communiques: CdT-Swisscoalition

Ces informations peuvent également vous intéresser: