GfK Gruppe

Résultats de l'enquête GfK sur le climat de la consommation en avril 2007

Climat de la consommation en nette reprise Nuremberg (ots) - Avec la fin de la phase de faiblesse anticipée, le climat de la consommation s'est nettement amélioré au premier trimestre 2007. Selon les prévisions, l'indice devrait s'établir à 5,5 points au mois de mai, contre 4,4 points attendus en avril. Les signes évidents d'un fort essor économique ont un impact croissant sur les consommateurs. Outre les perspectives économiques généralement bonnes, les prévisions des revenus sont également en forte hausse, vu la bonne situation générale sur le marché de l'emploi et les nouvelles augmentations sensibles des niveaux des salaires. Autant de bonnes nouvelles qui sont à présent susceptibles d'encourager la propension des consommateurs à acheter. Par ailleurs, tous les signes indiquent que la tendance positive devrait se poursuivre dans les prochains mois. Sur le plan de la consommation, les prévisions économiques ont atteint des niveaux record en avril où l'indice a affiché une hausse d'un peu moins de 8 points pour atteindre son niveau actuel de 61 points. Il s'agit de son plus haut absolu depuis la toute première enquête mensuelle sur le climat de la consommation menée en 1980. L'optimisme économique va de pair avec le développement généralement positif du marché de l'emploi. La chute des taux de chômage est encore plus rapide qu'anticipé à l'automne dernier. Dans le sillage des excellentes prévisions économiques, les prévisions des revenus ont également connu une forte croissance, tandis que l'indice affichait une progression spectaculaire légèrement inférieure à 14 points en avril. L'indice des prévisions des revenus s'élève actuellement à 29,6 points, une valeur dépassée à une seule reprise par le passé, en avril 2001, soit il y a tout juste six ans. Soutenue par le bon climat économique et les prévisions des revenus, la propension à acheter s'est accrue pour la deuxième fois consécutive. L'indice a repris près de 6 points en avril, pour s'établir à sa valeur actuelle de -6,5 points. La phase de faiblesse anticipée par GfK semble donc bel et bien rester un phénomène confiné au premier trimestre 2007, traduisant avant tout les effets spécifiques de la hausse de la TVA. ots Originaltext: GfK Gruppe Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Marion Eisenblätter Tél.: +49 911 395-2645 E-Mail: marion.eisenblaetter@gfk.com

Ces informations peuvent également vous intéresser: